Liens d'accessibilité

Des caches d'armes découvertes dans le nord du Mali


Jean-Yves Le Drian, Riga, 19 fevrier 2015

Jean-Yves Le Drian, Riga, 19 fevrier 2015

L'armée française a découvert des caches d'armes lors d'une "importante opération" dans l'Adrar des Ifoghas , a annoncé le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian.

"Nous sommes dans une opération importante en ce moment, en relation avec les forces armées maliennes et qui a permis pendant le week-end de découvrir des caches significatives", a-t-il dit devant la presse en marge du Forum international de Dakar sur la sécurité en Afrique.

Ces caches contenaient des armes, a-t-il seulement dit.

L'opération, qui se poursuit, vise des "zones de trafic identifiées et des zones de cache que l'on pouvait supposer". Elle a donné lieu à "une action assez forte", a-t-il ajouté, sans plus de détails, précisant seulement qu'il n'y avait pas eu de combats.

L'armée française, qui compte encore quelque 1.500 soldats français stationnés au Mali, mène régulièrement des opérations de ce genre dans le nord du pays.

Elle intervient aussi à la sortie de la passe de Salvador entre le sud de la Libye, devenu un repaire de jihadistes et trafiquants depuis la chute du leader libyen Mouammar Kadhafi, et le nord du Niger, afin de perturber les flux logistiques à destination de groupes armés au Mali et au sud du Sahel.

Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda après la déroute de l'armée face à la rébellion à dominante touareg, d'abord alliée à ces groupes qui l'ont ensuite évincée.

Les groupes jihadistes ont été dispersés et en grande partie chassés de cette région à la suite du lancement en janvier 2013, à l'initiative de la France, d'une intervention militaire internationale qui se poursuit actuellement. Mais des zones entières échappent encore au contrôle des forces maliennes et étrangères.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG