Liens d'accessibilité

Des affrontements menacent le cessez-le-feu précaire dans l'est de l'Ukraine


Le président ukrainien Petro Poroshenko à Marioupol (Reuters)

Le président ukrainien Petro Poroshenko à Marioupol (Reuters)

L’Union européenne (UE) a annoncé qu’elle renforcera ses sanctions contre la Russie, alors que de nouveaux affrontements dans l’est de l’Ukraine font redouter l’effondrement du cessez-le-feu précaire dans la région.

Le président de l’Ukraine, Petro Poroshenko, s’est rendu lundi au front dans le Sud-est du pays. Il est arrivé à Marioupol alors que l’on signalait de nouveaux affrontements entre les forces gouvernementales et les séparatistes pro-russes, malgré l’accord de cessez-le feu annoncé vendredi dernier.

M. Poroshenko a tweeté à son arrivée à Marioupol que ce port est « ukrainien », et le restera. « Ceci est notre terre ukrainienne, nous ne la donnerons à personne », a-t-il assuré. M. Poroshenko a ajouté avoir ordonné un renforcement du dispositif défensif, avec des lance-roquettes, des chars et une couverture aérienne.

Les deux parties en conflit se sont mutuellement accusées de violations du cessez-le feu, depuis que des affrontements ont été signalés à Marioupol et ailleurs dans l’Est de l’Ukraine.

Selon M. Poroshenko, les forces rebelles ont commencé à bombarder des postes de contrôle de l’armée après l’annonce de son arrivée à Marioupol.

Des témoins ont également signalé des tirs à l’arme lourde à Donetsk, et autour de cette ville lundi.

XS
SM
MD
LG