Liens d'accessibilité

Mahamadou Issoufou termine sa campagne au stade Seyni Kountché de Niamey


La journée de jeudi a été marquée par la dénonciation par la société civile d’autoriser le vote par témoignage. Plus festif et politique, le dernier meeting de campagne du président sortant Mahamadou Issoufou au stade Seyni Kountché où était présent l’envoyé spécial de VOA Afrique, Nicolas Pinault.

Les militants du PNDS et de la quarantaine de partis qui soutiennent Mahamadou Issoufou sont venus entendre leur président candidat.

Beaucoup de militaires étaient présents pour quadriller les abords du stade et les gradins. La lutte contre Boko Haram et un coup d’Etat déjoué récemment expliquent certainement le dispositif sécuritaire. Pourtant, il y avait comme un décalage entre le président nigérien, favori à sa succession, et son discours lu alors entouré par des militaires bien visibles.

Mahamadou Issoufou s’appuie sur son bilan pour annoncer une victoire par K.O. dès le premier tour dimanche à l’instar des voisins Alassane Ouattara, Roch Kaboré ou encore Muhammadu Buhari.

Le candidat Issoufou promet 8.000 milliards de francs CFA sur le prochain quinquennat, s’il l’emporte.

A noter dans les tribunes, un invité d’honneur, le président du Front populaire ivoirien. Sur VOA Afrique, Michel Affi N”Guessan affirme être venu en tant que camarade de l’Internationale socialiste

A la sortie du stade, les militants du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme sont évidemment convaincus par leur candidat :

Plus de 7,5 millions d’électeurs sont appelés aux urnes le 21 février prochain.

Nicolas Pinault, envoyé spécial de VOA Afrique à Niamey

XS
SM
MD
LG