Liens d'accessibilité

Déploiement d’un porte-avion russe pour la Syrie


Avions de combat russes (MiG-29 et Su-27) lors d'une démonstration des équipes de voltige au Salon International de l'aviation et de l'espace MAKS à Joukovski près de Moscou.

Avions de combat russes (MiG-29 et Su-27) lors d'une démonstration des équipes de voltige au Salon International de l'aviation et de l'espace MAKS à Joukovski près de Moscou.

La Russie va utiliser pour la première fois son nouveau porte-avion Amiral Kouznetsov pour la Syrie, a annoncé le ministre de la Défense, soulignant la nécessité de "renforcer" les capacités militaires russes dans ce conflit.

"A l'heure actuelle, six navires de guerre et trois ou quatre navires de ravitaillement se trouvent dans notre flottille déployée dans l'est de la mer Méditerranée", a déclaré Sergueï Choïgou cité dans un communiqué.

"Pour renforcer nos capacités militaires, nous allons ajouter notre porte-avion Amiral Kouznetsov", a indiqué le ministre russe.

L'annonce de l'augmentation de la force de frappe militaire russe intervient au moment où la trêve conclue le 9 septembre entre Moscou et Washington a volé en éclat après seulement une semaine de mise en œuvre.

Selon les médias russes, l'Amiral Kouznetsov, basé dans la mer de Barents, va prochainement embarquer des Mig-29 de quatrième génération.

Pour les besoins de l'intervention en Syrie aux côtés de l'armée de Bachar al-Assad, la Marine russe avait déployé navires de guerre, destroyers et sous-marins en mer Méditerranée. Des missiles de croisière ont notamment été tirés depuis des sous-marins. De même des missiles de croisière avaient été lancés depuis des navires basés dans la mer Caspienne.

La Russie dispose également d'une base aérienne à Khmeïmim, dans le fief alaouite de Bachar al-Assad, près de Lattaquié, d'où elle a procédé à des milliers de raids aériens depuis le début de son intervention le 30 septembre 2015, ainsi que des installations portuaires militaires à Tartous.

Avec Afp

XS
SM
MD
LG