Liens d'accessibilité

Démission du premier ministre tunisien


L'ancien Premier ministre tunisien Ali Larayedh

L'ancien Premier ministre tunisien Ali Larayedh

Le premier ministre tunisien, Ali Larayedh, a annoncé avoir remis jeudi sa démission, conformément à un accord visant à mettre fin à l'impasse politique qui dure depuis des mois dans le pays. L’espoir étant qu’un gouvernement intérimaire supervisera les élections prévues plus tard cette année.

M. Larayedh a dit à la télévision nationale jeudi qu'il présenterait sa lettre de démission au président de la République, Moncef Marzouki, d’ici à la fin de la journée. Un Premier ministre par intérim, Mehdi Jomaa, devrait assumer ses fonctions.

Par ailleurs, l’Assemblée nationale constituante (ANC) de la Tunisie vient de terminer la sélection d'une commission électorale, l'Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE), qui aura pour mission de surveiller le bon déroulement du scrutin.

Depuis le début du printemps arabe en 2011, qui s’est traduit par le renversement du dictateur Zine el-Abidine Ben Ali en Tunisie, et a conduit à des révoltes en Egypte et en Libye, les populations hésitent sur le rôle de l'islam dans la gouvernance, alors même que les extrémistes islamistes manœuvrent pour renforcer leur pouvoir.

Les Tunisiens sont également confrontés à une économie chancelante, à la flambée des prix et au chômage.
XS
SM
MD
LG