Liens d'accessibilité

Demandes de données du gouvernement américain : Twitter porte plainte


(Reuters)

(Reuters)

La plate-forme internationale de micro-blogging Twitter a porté plainte contre le département américain de la Justice et le FBI, la police fédérale.

Twitter les accuse de violer la liberté d’expression en refusant que le réseau social publie des chiffres précis sur les demandes de données formulées par les deux agences gouvernementales. La plainte a été déposée mardi devant un tribunal de Californie.

A l’heure actuelle, Twitter ne peut pas révéler certaines informations sur les demandes faites par le gouvernement pour se faire livrer des données sur certains utilisateurs, tout cela au nom de la sécurité nationale.

Twitter fait valoir que ces restrictions violent le droit à la liberté d'expression, garantie par le premier amendement à la Constitution des États-Unis. La société dit vouloir forcer le gouvernement à faire preuve d’une plus grande transparence sur les demandes de données personnelles.

Plusieurs autres géants américains de la haute technologie résistent à des exigences similaires des autorités fédérales pour qu’on leur livre des données privées d’internautes. Parmi eux : Microsoft, Google, Facebook et Dropbox.

Washington s’est dit prêt à publier chaque année le nombre total de ses demandes, faites au nom de la sécurité nationale. Mais Microsoft et Google soutiennent qu'ils devraient être en mesure de publier la fréquence avec laquelle le gouvernement fédéral exige des contenus spécifiques, tels que les conversations par e-mail.

XS
SM
MD
LG