Liens d'accessibilité

Rapide déclin des vautours en Afrique


Vautours dans le parc du Serengeti en Tanzanie, août 2013. (AP Photo/Nariman El-Mofty)

Vautours dans le parc du Serengeti en Tanzanie, août 2013. (AP Photo/Nariman El-Mofty)

Les vautours d'Afrique, victimes des braconniers, connaissent un rapide déclin, a alerté jeudi l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), selon laquelle six des onze espèces de ces oiseaux présentent un risque élevé d'extinction.

L'empoisonnement est la principale menace touchant les vautours en Afrique, selon l'UICN qui publie régulièrement des mises à jour des plantes et animaux menacés dans le monde.

Selon les experts, les vautours africains sont souvent les victimes involontaires d'empoisonnement à cause des carcasses garnies de pesticides agricoles hautement toxiques pour tuer les prédateurs de bétail.

Les braconniers empoisonnent aussi les carcasses des animaux qu'ils ont tués, notamment après avoir extrait des défenses d'ivoire des éléphants, pour tuer délibérément les vautours. Car ces charognards, qui tournent habituellement autour des carcasses, peuvent révéler la présence des braconniers.

Les vautours sont également chassés pour le commerce des parties de leurs dépouilles pour la médecine traditionnelle.

"Le rapide déclin des vautours sur le continent a des conséquences importantes pour les populations, car les vautours aident à stopper la propagation de maladies en nettoyant les carcasses en décomposition", a souligné Julius Arinaitwe, directeur du programme Afrique de Birdlife International, un réseau d'organisations non gouvernementales qui défend les oiseaux et qui participe à l'élaboration de la Liste rouge de l'UICN.

La Liste rouge de l'UICN est un indicateur privilégié pour suivre l'état de la biodiversité dans le monde et les risques d'extinction des animaux et des plantes.

Dans le monde, 24 espèces d'oiseaux présentent un risque élevé d'extinction, selon l'UICN.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG