Liens d'accessibilité

Décès de l’ex-sénateur Howard Baker, rendu célèbre par le Watergate


Howard Baker en 2012 (Photo AP)

Howard Baker en 2012 (Photo AP)

L’ancien sénateur républicain Howard Baker, qui s’était fait connaitre des Américains lors des audiences au Congrès sur le scandale du Watergate en 1973, est décédé à l’âge de 88 ans d’une congestion cérébrale.

Son franc-parler et son ton posé, alors que le pays était déchiré par le Watergate, au plus fort de la guerre du Vietnam, lui avaient valu l’admiration des responsables politiques des deux principaux partis – républicain et démocrate.

Elu au Sénat en 1966, il était peu connu jusqu’à sa nomination au poste de vice-président des audiences portant sur le scandale du Watergate – l’ex-président républicain Richard Nixon se voyant accusé à l’époque d’avoir caché ce qu’il savait du cambriolage du siège du parti démocrate ici à Washington.

Sans jamais perdre son sang-froid, M. Baker avait figuré pendant des mois dans les émissions de télévision et de radio. Sa question principale aux témoins qui défilaient devant les parlementaires américains tous les jours : « Qu'est-ce que le président sait et quand le savait-il ».

Le scandale du Watergate aboutirait à la démission de Nixon.

Candidat malheureux à la présidence en 1980, face à Ronald Reagan, M. Baker deviendrait chef de la majorité au Sénat, puis secrétaire général de la Maison-Blanche sous l’administration Reagan. Il finirait sa carrière comme ambassadeur des Etats-Unis au Japon.

XS
SM
MD
LG