Liens d'accessibilité

Débat présidentiel américain: pression maximum sur le modérateur


Lester Holt et sa collègue Andrea Mitchell de NBC News, lors d'un débat de candidats démocrates, Charleston, Caroline du Sud, le 17 janvier 2016. (REUTERS/Randall Hill )

Lester Holt et sa collègue Andrea Mitchell de NBC News, lors d'un débat de candidats démocrates, Charleston, Caroline du Sud, le 17 janvier 2016. (REUTERS/Randall Hill )

Lester Holt sait gérer la pression: il présente le journal télévisé du soir le plus regardé aux Etats-Unis. Mais les attentes seront énormes lundi pour le modérateur du premier débat présidentiel entre Hillary Clinton et Donald Trump

.Avant même le débat, le candidat républicain Donald Trump l'a accusé d'être démocrate. "Lester est démocrate. C'est un système bidon, ils sont tous démocrates, c'est un système très injuste", a-t-il déclaré sur la chaîne conservatrice Fox News.

De fait, le journaliste est républicain, selon les registres électoraux de l'Etat de New York.

M. Trump a cependant précisé qu'il avait "du respect" pour ce journaliste noir de 57 ans, au cursus impeccable, qui présente depuis février 2015 le journal "Nightly News" de la chaîne NBC, regardé en moyenne par 8 millions de personnes par jour.

"Je pense que Lester Holt sera juste, mais beaucoup de gens regarderont, pour voir si c'est vrai", a cependant mis en garde le candidat républicain, s'adressant mardi à des milliers de supporteurs à Kenansville, en Caroline du Nord.

Journaliste de télévision depuis 35 ans, depuis 16 ans à NBC, Lester Holt a précisé qu'il comptait aborder trois thèmes avec les candidats: la "direction de l'Amérique, atteindre la prospérité, et assurer la sécurité".

Le débat, prévu pour durer 90 minutes, à partir de 21H00 (01H00 GMT mardi) sera organisé en six parties de 15 minutes, deux parties étant consacrées à chacun de ces thèmes.

- Un boeuf contre la pression -

Lester Holt, qui sera seul face aux deux candidats, n'a rien dit de la manière dont il préparait ce premier débat présidentiel, un des moments forts de la campagne, qui devrait être regardé par des dizaines de millions d'Américains. Deux autres débats sont prévus les 9 et 19 octobre, animés par d'autres modérateurs.

Mais ce journaliste calme et courtois, joueur de basse à ses rares heures perdues, aura probablement en tête la polémique récente visant un journaliste de la même chaîne.

Matt Lauer, l'une des stars des journaux du matin, avait au début du mois interrogé tour à tour et séparément, Donald Trump et Hillary Clinton lors d'un "forum" à New York consacré à la sécurité nationale. Il avait été vivement critiqué pour ces interviews, accusé par certains de ne pas les avoir suffisamment préparées, d'avoir posé des questions trop faciles à Donald Trump, et de ne pas avoir relevé certaines assertions erronées du milliardaire républicain.

Donald Trump, qui a trouvé Matt Lauer à l'inverse "très professionnel" et "fantastique" a vu dans ces critiques une incitation à être plus agressif à son encontre lors du débat présidentiel.

Lester Holt s'était samedi dernier précipité sur le terrain pour couvrir l'attentat de Manhattan, filmant avec son téléphone et intervenant en direct.

S'il est nerveux avant le débat, il n'en montre rien. Mardi soir, après son journal, il a pris sa basse pour un boeuf avec son groupe "The 30 Rockers" sur un toit de New York, lors d'une fête célébrant les 25 ans de l'émission hebdomadaire "Dateline" de NBC. C'est aussi lui qui la présente, en plus de son journal quotidien.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG