Liens d'accessibilité

De nombreux enfants privés de lait maternel après la naissance ont peu de chances de survivre selon l'Unicef


Une infirmière expliquant à une mère comment allaiter son nouveau-né à l'Hôpital Régional de Lindi en Tanzanie, 18 février 2013

Une infirmière expliquant à une mère comment allaiter son nouveau-né à l'Hôpital Régional de Lindi en Tanzanie, 18 février 2013

77 millions de bébés privés de lait maternel après leur naissance risquent de mourir avant un mois, a dit l’Unicef à l’occasion de la Semaine mondiale de l'allaitement maternel.

A cette occasion, l'UNICEF et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommandent le lait maternel exclusif dès les premières heures de la naissance, jusqu’à l’âge de six mois, et de poursuivre jusqu’à l’âge de deux ans au moins en l’associant à une alimentation de complément adaptée.

La Semaine mondiale de l’allaitement maternel est organisée chaque année du 1er au 7 août pour promouvoir cette pratique afin que les nouveau-nés bénéficient d’une meilleure santé.

Cette semaine commémore notamment la Déclaration "Innocenti" sur la protection, l'encouragement et le soutien de l'allaitement maternel, signée en août 1990 par l’OMS et l’UNICEF.

Le lait maternel est un aliment "complet" assurant tous les besoins nutritionnels du bébé jusqu’à six mois. Il protège en outre les nourrissons contre des infections et autres maladies mortelles.

Par ailleurs, l’allaitement maternel est "un droit de tous les enfants et des mères, estime l'Alliance mondiale pour l'allaitement maternel (WABA) -créée en 1991 et basée à Peneng en Malaysie- un réseau international d'organisations et d'individus qui se consacre à protéger, promouvoir et défendre ce droit.

Certaines mères sont "confrontées à l’avis des beaux-parents" et d’autres membres de la belle-famille, a dit à VOA Afrique le docteur M’mah Touré du service pédiatrie de l’Institut de Nutrition et de Santé de l’Enfant à Conakry en Guinée.

En ce qui concerne "la première tétée", des membres "d’autres cultures" disent "chez nous, il faut lui donner de l’eau" ou "du lait de coco" avant le lait maternel, poursuit Mme Touré, soulignant que ce n’est pas du tout recommandé et qu’il faut sensibiliser la population afin que les femmes nourrissent au sein exclusivement pendant les six premiers mois de la vie du nouveau-né, et ce, dès la naissance.

XS
SM
MD
LG