Liens d'accessibilité

De hauts responsables condamnés pour le vol de pensions "fantômes" en Ouganda


Le président ougandais Yoweri Museveni, 11 février 2016.

Le président ougandais Yoweri Museveni, 11 février 2016.

Trois hauts responsables du ministère ougandais des Services publics ont été condamnés vendredi à des peines allant jusqu'à 10 ans de prison pour avoir volé plus de 25 millions de dollars (23 millions d'euros) de fonds publics grâce au versement de pensions à des milliers de retraités "fantômes", indique une source judiciaire.

"Le tribunal anti-corruption a déclaré les trois responsables coupables d'avoir provoqué une perte financière, d'abus de fonction, de négligence du devoir, de détournement de fonds et de connivence en vue d'escroquer le gouvernement ougandais", a déclaré à l'AFP Solomon Muyita, un porte-parole de la justice ougandaise.

Ces trois hauts responsables se sont enrichis en versant des pensions à des retraités dont les identités ont été inventées de toutes pièces pour, au final, bénéficier aux accusés. Ils ont à cet effet contrefait 2.652 identités, selon le tribunal.

Christopher Obey, ancien comptable principal du ministère des Services publics, Jimmy Lwamafa, ancien secrétaire permanent du même ministère et Kiwanuka Kunsa, ancien directeur du département recherche et développement, ont été condamnés respectivement à 10, 7 et 5 ans de prison.

Ces trois hommes font partie d'un groupe de huit accusés qui auraient au total détourné de la sorte plus de 50 millions de dollars d'argent public depuis 2015.

Les trois condamnés peuvent faire appel de leurs condamnations. Les cinq autres accusés devraient bientôt comparaître devant un tribunal, selon l'accusation.

Avec AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG