Liens d'accessibilité

Dakar donne un nouveau bilan du naufrage d'un car dans le fleuve Sénégal : sept morts


Un groupe de jeunes sénégalais font du kayak sur le fleuve Sénégal, à Saint-Louis, Sénégal, 18 mai 2013. (AP photo / Rebecca Blackwell)

Un groupe de jeunes sénégalais font du kayak sur le fleuve Sénégal, à Saint-Louis, Sénégal, 18 mai 2013. (AP photo / Rebecca Blackwell)

La police désormais de sept personnes tuées dans le naufrage d'un car dans le fleuve Sénégal lundi.

Un premier bilan de source policière faisait état de six corps repêchés et de deux disparus à la suite de cet accident, survenu lundi soir lors d'une rotation d'un des bacs reliant les deux rives du fleuve Sénégal, Rosso-Sénégal et Rosso-Mauritanie.

Le chauffeur du car en était sorti indemne.

L’accident était survenu lundi soir lors d'une rotation d'un des bacs reliant Rosso-Sénégal à Rosso-Mauritanie, les deux rives du fleuve, a affirmé un haut responsable de la police dans la zone joint depuis Saint-Louis, chef-lieu de région (une centaine de kilomètres plus au sud).

Deux bacs, gérés par les Mauritaniens, font traverser de nombreux voyageurs, véhicules particuliers et de transport de marchandises entre ces deux rives plusieurs fois dans la journée.

"Neuf personnes, dont le chauffeur, se trouvaient dans le car quand il a glissé dans le fleuve" peu après le départ du bac de Rosso-Sénégal. "Six corps ont été retrouvés, et deux personnes (sont) portées disparues", a déclaré le responsable de la police ayant requis l'anonymat.

Le rescapé du naufrage est le chauffeur, qui a été interrogé par la police à Richard-Toll (une dizaine de km de Rosso-Sénégal) et laissé libre, a-t-il indiqué.

Une source de sécurité a confirmé l'accident. Selon elle, des sapeurs-pompiers ont été dépêchés de Richard-Toll et de Saint-Louis en renfort. Les corps repêchés dans le fleuve ont été transférés à l'hôpital régional de Saint-Louis.

Les deux sources n'étaient cependant pas en mesure de se prononcer dans l'immédiat sur ce qui a poussé le car à glisser du bac, défaillance technique ou erreur humaine.

D'après elles, se fondant sur des témoignages sur place, les victimes sont toutes des Sénégalais. Ces voyageurs étaient en provenance d'un village du nord du Sénégal et se rendaient en pèlerinage dans une localité du Sud mauritanien à l'occasion de l'Aïd el-Fitr, la fête de fin du ramadan qui sera célébrée mercredi en Mauritanie et dans plusieurs pays de la région.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG