Liens d'accessibilité

Rétablissement des vols réguliers entre les USA et Cuba


Atterrissage du premier vol commercial entre les USA et Cuba le 31 août 2016.

Atterrissage du premier vol commercial entre les USA et Cuba le 31 août 2016.

Les premiers vols commerciaux réguliers entre les Etats-Unis et La Havane en plus de 50 ans ont décollé le 28 novembre, soit, hasard du calendrier, trois jours après la mort de Fidel Castro, pourfendeur de l'"impérialisme américain".

Un appareil de la compagnie American Airlines s'est envolé depuis Miami à 7h30 locales (12h30 TU) en direction de l'aéroport international José Marti de La Havane. Et près de deux heures plus tard, c'est un appareil de Jet Blue qui a décollé de New York vers la capitale cubaine.

Depuis l'été plusieurs compagnies ont commencé à relier de manière régulière les Etats-Unis et différentes villes cubaines, mais La Havane n'était pas encore desservie.

La compagnie JetBlue avait été la première, depuis 1961, à lancer en grande pompe le 31 août un vol commercial régulier entre un aéroport américain, celui de Fort Lauderdale, en Floride (sud-est), et une ville cubaine, Santa Clara, au centre de l'île.

Les passagers du vol American Airlines qui embarquaient pour La Havane lundi n'avaient aucune idée au moment de réserver leur billet que le vol coïnciderait presque jour pour jour avec le décès de Fidel Castro.

"C'est une expérience qui n'arrive qu'une seule fois dans une vie", a expliqué à des journalistes Priva Rhat, avant de monter de l'avion qui relie La Havane après la mort vendredi du père de la Révolution cubaine, qui a tenu tête à 11 présidents américains.

"Ce sera intéressant de voir comment les gens réagissent à son décès", a poursuivi cette passagère américaine, accueillie à l'aéroport par une cérémonie d'inauguration avec ruban rouge, pâtisseries et cadeaux.

"Nous devenons la première compagnie américaine à proposer un service régulier avec la capitale cubaine depuis plus de 50 ans", s'est réjouie auprès de l'AFP une porte-parole d'American Airlines Martha Pantin.

Jusqu'à présent la compagnie desservait les villes cubaines de Camagüey, Cienfuegos, Holguín, Santa Clara et Varadero. Avec La Havane, American Airlines assurera quotidiennement 13 vols réguliers entre les Etats-Unis et l'île communiste. A partir de mercredi, Miami, "capitale" de l'exil cubain aux Etats-Unis, sera reliée quatre fois par jour à La Havane et un autre vol quotidien partira de Charlotte, en Caroline du Nord, dans le sud-est des Etats-Unis.

La compagnie JetBlue va elle assurer désormais une liaison quotidienne entre New York et La Havane et d'autres vols directs pour la capitale cubaine sont également prévus à partir de mardi et mercredi depuis Orlando et Fort Lauderdale, en Floride.

D'ici à la fin de l'année, 110 vols quotidiens directs relieront Cuba et les Etats-Unis, dont 20 se poseront à La Havane.

Ce nouveau chapitre de l'histoire aérienne des deux pays s'ouvre à un moment sensible.

Il y a près de deux ans, Washington et le régime cubain ont amorcé le dégel de leurs relations. Les Américains peuvent se rendre à Cuba en dépit de l'embargo économique américain imposé à l'île depuis 1962, qui leur impose toujours de répondre aux critères des 12 catégories de voyages autorisés (religieux, universitaires, sportifs ou culturels notamment).

Avec AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG