Liens d'accessibilité

Les mauvais chiffres de la croissance americaine


Traders à la Bourse de New York à New York , le 8 Juillet , 2015. (AP Photo/Seth Wenig)

Traders à la Bourse de New York à New York , le 8 Juillet , 2015. (AP Photo/Seth Wenig)

Mauvaise nouvelle pour la croissance américaine : le déficit commercial s’est aggravé de 3,4% en un mois pour s'établir à 43,9 milliards de dollars, son plus haut niveau en deux mois.

Cette contre-performance s'explique en grande partie par un repli des exportations, qui tombent à 184,1 milliards de dollars soit l1,4%, eur plus faible niveau en trois ans.

Les ventes de biens américains à l'étranger sont mêmes les plus faibles depuis près de quatre ans, tout particulierement pour les exportations de matériaux industriels qui reculent à un plus bas en cinq ans.

Dans le même temps, les importations américaines ont certes elles aussi reculé mais à un rythme bien moins prononcé :-0,6%, pour s'établir en octobre à 227,9 milliards de dollars.

Tendance lourde ces derniers mois, le déficit sur les produits pétroliers a par ailleurs encore reculé. Il s'établit désormais à 4,1 milliards de dollars, son plus bas niveau depuis avril 1999, sur fond de boom du gaz et du pétrole de schiste aux Etats-Unis et de chute des cours mondiaux du pétrole.

En termes géographiques et en données brutes, le déficit sur les biens avec la Chine a fondu de 8,8% en un mois à 33,0 milliards de dollars, alors meme que Washington accuse Pékin depuis plusierurs annees, de pratiques commerciales déloyales et de sous-évaluer artificiellement sa monnaie pour doper ses exportations.

Le déficit avec l'Union européenne a en revanche flambé de 12,7%, à 13,3 milliards de dollars, à l'heure où les deux blocs négocient un vaste accord de libre-échange commercial.

Seule eclaircie au tableau, l 'excédent commercial de 252 millions de dollars enregistre avec le Canada, après un déficit de 2,1 milliards en septembre.

Avec AFP.

XS
SM
MD
LG