Liens d'accessibilité

Crise budgétaire: une mesure temporaire promulguée


Le sénateur démocrate Harry Reid, évoquant la mesure qui a permis à la fonction publique de reprendre le travail jeudi

Le sénateur démocrate Harry Reid, évoquant la mesure qui a permis à la fonction publique de reprendre le travail jeudi

Ici à Washington, le Congrès des Etats-Unis a enfin mis fin à trois semaines de drame, manœuvres politiques, et menaces pour l'économie mondiale, la Chambre des représentants, contrôlée par les Républicains, ayant donné son aval à un projet de loi budgétaire adopté par le Sénat, dominé par les démocrates. La législation, promulguée dans la nuit de mercredi à jeudi par le président Barack Obama, a permis la réouverture ce jeudi de l’ensemble du gouvernement fédéral et de relever le plafond de la dette publique, quelques heures avant que les Etats-Unis ne se retrouvent en défaut de paiement.

Les fonctionnaires fédéraux ayant été invités à retourner au travail jeudi matin, les parcs nationaux doivent rouvrir, ainsi que les musées, ici à Washington.

A noter que le vote de la Chambre ne couvre pas l’ensemble de l’exercice fiscal 2013-2014, qui commence aux Etats-Unis le 1er octobre de chaque année. En fait, les législateurs se sont contentés d’une mesure temporaire, qui permet au gouvernement fédéral de continuer à fonctionner jusqu'au 15 janvier 2013. Quant au plafond de la dette, il n’est relevé que jusqu’au 7 février. Entre-temps, les législateurs vont négocier de nouvelles réductions dans les dépenses.

Moins de 90 députés républicains ont voté pour la mesure, qui a été adopté largement grâce au soutien des démocrates. Aucun des leaders parlementaires républicains n’a pris la parole pour intervenir dans le débat final. Un mutisme reflétant, de l'avis des observateurs, la perte d’influence du président républicain de la Chambre, John Boehner, qui, mercredi, a concédé que son parti a perdu la manche dans cette grave confrontation avec l’administration Obama et le Sénat contrôlé par les démocrates.

Le chef de la minorité à la Chambre, la démocrate Nancy Pelosi, a eu des mots durs pour M. Boehner et ses collègues républicains, évoquant l’impact de la fermeture de la fonction publique sur l'économie américaine, sans oublier les fonctionnaires, privés de leurs salaires pendant 16 jours.

« Chers collègues, pensez-vous que votre imprudence valait les 24 milliards de dollars que cela a coûté à notre économie ? » a demandé Mme Pelosi.
XS
SM
MD
LG