Liens d'accessibilité

Crise au sein de l'opposition syrienne


Des rebelles syriens à Alep

Des rebelles syriens à Alep

Dans le nord de la Syrie, les affrontements entre factions rebelles islamistes se font de plus en plus violents. Ce qui fait que les localités aujourd’hui aux mains des rebelles sont le théâtre de combats acharnés entre les miliciens de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), mouvement lié à Al-Qaïda, et les rebelles qui luttent depuis bientôt trois ans pour chasser du pouvoir le président Bachar al-Assad.

De l’avis des analystes, ces rivalités risquent d’affaiblir dans l’immédiat la campagne pour évincer le président syrien.

Au moins 270 personnes, dont près de 50 civils, ont été tuées dans ces violences ces les derniers jours.

La rivalité qui couvait depuis longtemps entre les brigades rebelles affiliés à l'Armée syrienne libre (ASL) soutenue par l'Occident, et le groupe djihadiste EIIL ont fait irruption en guerre ouverte. Mercredi, les rebelles islamistes ont capturés une base clé de l’EIIL dans la ville d'Alep. Un porte-parole d’EIIL a promis d'écraser les rebelles ainsi que leurs alliés.

Pour ajouter à la complexité, un autre groupuscule lié au réseau Al-Qaïda, Jabhat al-Nousra, qui semblait chercher à rester en dehors du conflit, a rejoint la coalition anti-EIIL.
XS
SM
MD
LG