Liens d'accessibilité

Crash au Soudan du Sud : les boîtes noires ont été retrouvées


Les lieux du crash à Juba, Sud-Soudan, le 4 novembre 2015. (AP Photo/Jason Patinkin)

Les lieux du crash à Juba, Sud-Soudan, le 4 novembre 2015. (AP Photo/Jason Patinkin)

La radio publique du Soudan du Sud a annoncé mardi que les boîtes noires de l'avion qui s'est écrasé à Juba le 4 novembre, tuant au moins 36 personnes, avaient été retrouvées. La cause de l'accident n'est toujours pas établie.

Les deux boîtes noires de l'avion-cargo qui s'est écrasé le 4 novembre à son décollage de Juba, faisant au moins 36 morts, ont été retrouvées, a rapporté mardi 10 novembre la radio publique sud-soudanaise.

"Le ministre des Transports, Kuong Danhier Gatluak (...) a annoncé que les équipes de recherche avaient retrouvé les deux boîtes noires de l'avion accidenté. Il a émis l'espoir qu'elles allaient permettre de lever le mystère sur l'accident", a indiqué la radio nationale.

Un Antonov An-12, immatriculé au Tadjikistan et exploité par une société de transports basée à Juba, s'était abîmé sur une petite île du Nil-Blanc, située à environ 2 km du bout de la piste de la capitale sud-soudanaise.

Selon la Croix-Rouge sud-soudanaise, au moins 36 personnes, donc cinq membres d'équipage arméniens, ont été tuées. Seules deux personnes - un homme et un bébé - ont survécu. Toutes les victimes étaient à bord et personne n'a été blessé au sol, bien que l'avion se soit écrasé à quelques dizaines de mètres d'un hameau agricole.

Vingt-deux victimes ont été enterrées samedi dans une sépulture commune à Juba.

Une surcharge pourrait avoir causé l'accident

La cause de l'accident est pour l'heure inconnue.​

L'An-12 est un quadrimoteur de transport civil et militaire, de conception et de fabrication soviétique, mis en service à la fin des années 1950. Il peut transporter 18 tonnes de fret et cinq à six membres d'équipage, mais il est commun dans certaines régions d'Afrique que des avions-cargo volant vers des zones reculées embarquent des passagers, de façon plus ou moins illégale.

Un employé d'une compagnie sud-soudanaise de fret aérien a confirmé à l'AFP qu'il n'était pas rare que des passagers embarquent sans être inscrits sur le manifeste de vol, estimant qu'une surcharge pourrait avoir causé l'accident.

Le Soudan du Sud est un des pays les moins développés au monde. Ravagé par des décennies de guerre de sécession contre Khartoum, il a proclamé son indépendance en juillet 2011. Mais, miné par les antagonismes politico-ethniques à la tête du nouveau régime, il a replongé depuis fin 2013 dans une terrible guerre civile.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG