Liens d'accessibilité

Crash de l'appareil de Germanwings : ce que l’on sait de l’accident


Des gendarmes français prés de la Seyne-les-Alpes, 24 mars 2015.

Des gendarmes français prés de la Seyne-les-Alpes, 24 mars 2015.

L’appareil s’est écrasé dans les Alpes françaises avec 150 personnes à son bord. Les autorités françaises affirment qu’il n’y a aucun survivant

Qui était à bord lors de la catastrophe ?

Au total, 150 personnes ont disparu dans la catastrophe : 144 passagers et 6 membres d’équipage.

L'avion de Germanwings qui s'est écrasé transportait vraisemblablement 67 Allemands. "Ce chiffre est encore susceptible de changer", a précisé ce dirigeant, Thomas Winkelmann.

Il n'était pas en mesure de fournir de détails sur les nationalités des autres occupants de l'avion, mais "nous allons clarifier cela le plus rapidement possible", a-t-il promis, lors d'une conférence de presse à Cologne, siège de cette filiale low-cost de Lufthansa.

Parmi eux, 16 lycéens allemands, de retour d'une semaine passée près de Barcelone avec deux de leurs enseignants dans le cadre d'un échange scolaire, se trouvaient à bord de l'avion a expliqué Sylvia Löhrmann, ministre de l'Education de la Rhénanie du Nord-Westphalie

Deux bébés figuraient aussi parmi les passagers.

Quelle est la zone du crash ?

Le ministère français de l'Intérieur annonce le crash dans la région de Barcelonette (Alpes-de-Haute-Provence).

Le ministère précise alors que l'avion s'est écrasé près du massif "des Trois Evêchés", sur la commune de Méolans-Revel.

Alain Vidalies, secrétaire d'Etat aux Transports, annonce qu'il n'y a aucun survivant. Les débris de l'avion sont découverts éparpillés dans la vallée de la Blanche, dans une zone de forte pente.

Où en est l’enquête ?

Le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé qu'une boîte noire avait été retrouvée. Il a fait cette annonce depuis la Seyne-les-Alpes, à une dizaine de kilomètres à vol d'oiseau du site où s'est écrasé l'avion, à 1.500 m d'altitude

"L'équipage n'a pas émis de "mayday". C'est le contrôle aérien qui a décidé de déclarer l'avion en détresse car il n'avait plus aucun contact avec l'équipage et l'avion", selon la Direction générale de l'aviation civile française.

"A ce stade, aucune hypothèse ne peut être écartée" pour expliquer le crash de l'Airbus A320 a déclaré le Premier ministre français Manuel Valls.

Quelles sont les réactions suite à cet accident ?

La chancelière allemande Angela Merkel s'est dite "bouleversée" par le crash, selon un porte-parole. Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a annoncé la mise en place d'une "cellule de crise"

"En ces heures difficiles, nos pensées vont vers ceux qui doivent redouter que leurs proches figurent parmi les passagers ou les membres d'équipage", a ajouté le chef de la diplomatie allemande.

Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a annoncé qu'il se rendrait mercredi dans la zone du sud-est de la France où s'est produit l'accident.

"Consterné par l'accident aérien dans les Alpes. Une tragédie", a écrit Mariano Rajoy sur son compter twitter

Le président américain Barack Obama a été tenu informé du crash

"Des responsables américains ont été en contact avec les autorités françaises, allemandes et espagnoles et ont offert leur aide", a déclaré à l'AFP Bernadette Meehan, porte-parole du Conseil de sécurité nationale.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG