Liens d'accessibilité

Craintes de la classe politique américaine face aux menaces à la cybersécurité


Le président Barack Obama a fait état d’une intensification de la menace à la cybersécurité

Le président Barack Obama a fait état d’une intensification de la menace à la cybersécurité

Les législateurs américains, préoccupés par les menaces de cyberattaques à partir de divers pays, dont la Chine et l’Iran. La question a été évoquée lors d’une audience à la Commission de la sécurité intérieure de la Chambre des représentants.

Le président de la commission, l’élu républicain Michael McCaul, a comparé les menaces de cyberattaques à la menace terroriste à laquelle les Etats-Unis faisaient face le 11 septembre 2001. Toutefois, cette fois, les Etats-Unis sont au courant et prennent des mesures pour contrer ces menaces, a-t-il expliqué.

« Nous savons que des pays étrangers effectuent des reconnaissance de nos services publics. Ils sont en train de pénétrer nos systèmes d’adduction de gaz et d’eau, de même que nos réseaux électriques; et si la capacité de lancer un attaque silencieuse à travers les réseaux informatiques tombait entre les mains de nos ennemis, ce pays pourrait être victime d’une attaque dévastatrice », a averti le président de la Commission de la sécurité intérieure de la Chambre des représentants, faisant remarquer qu’aucune loi majeure sur la cybersécurité n’a été adoptée depuis 2002.

Durant l’audience, plusieurs législateurs ont exprimé leurs inquiétudes au sujet de récentes informations selon lesquelles la majorité des cyberattaques contre les Etats-Unis proviennent de la Chine. La ministre-adjointe de la sécurité intérieure, Jane Lute, a indiqué que l’administration Obama considère ces attaques comme extraordinairement significatives.

« Nous avons soulevé avec les autorités chinoises la question des attaques lancées par des gens en Chine. Nous leur avons demandé de reconnaître ce fait, de le prendre au sérieux, d’enquêter et d’empêcher ce phénomène, et d’œuvrer avec nous pour fixer des normes générales de comportement responsable dans le cyberespace », a souligné Mme Lute.

Dans une interview accordée à la chaine de télévision ABC mardi, le président Barack Obama a fait état d’une intensification de la menace à la cybersécurité de la part d’autres pays et de criminels. Les Etats-Unis, a-t-il dit, ont eu quelques mots fermes avec la Chine et d’autres pays.

Un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré, de son côté, que Pékin est disposé à engager des pourparlers. Il a ajouté que la Chine est, elle-même, victime de cyberattaques.

Le mois dernier, le président Obama a pris un décret ordonnant aux agences américaines d’améliorer le partage d’informations relatives aux cybermenaces, mais cette mesure n’a pas force de loi. Un projet de loi sur la cybersécurité introduit en 2012 au Sénat a échoué, faute d’avoir réuni suffisamment de votes. Une autre mesure introduite à la Chambre n’a pas encore fait l’objet d’un vote en plénière.
XS
SM
MD
LG