Liens d'accessibilité

CPI : le procès de l’ex-chef de guerre Ntaganda reporté pour septembre


Bosco Ntaganda, ex-chef de guerre (Reuters)

Bosco Ntaganda, ex-chef de guerre (Reuters)

La Cour pénale internationale (CPI) a annoncé vendredi le report du procès de l’ancien chef de guerre pour des crimes commis dans le district de l’Ituri, dans l’est de la RDC.

Un communiqué de la CPI indique que les juges ont reporté les déclarations liminaires au 2 septembre. Ce report répond à une demande de la défense qui avait besoin de temps supplémentaire pour pouvoir "assurer un procès équitable".

La CPI a récemment décidé de renvoyer à La Haye l’ouverture de ce procès, initialement prévue pour la République démocratique du Congo (RDC), avec l’objectif de se rapprocher des victimes.

Selon le report, le premier témoin dans l'affaire sera entendu le 15 septembre.

Bosco Ntaganda, allias "Terminator", car réputé sans pitié, est accusé d'avoir joué un rôle central dans les crimes "ethniques" commis en Ituri en 2002 et 2003.

Agé de 41 ans, M. Ntaganda, né au Rwanda, doit répondre de 18 chefs de crimes contre l'humanité et crimes de guerre commis par les Forces patriotiques pour la libération du Congo (FPLC), dont il était le chef militaire.

L’Ituri était depuis 1999 en proie à des violences interethniques qui ont fait près de 60.000 morts et un demi-million de déplacés.

XS
SM
MD
LG