Liens d'accessibilité

CPI : audience de confirmation des charges pour Blé Goudé


Charles Blé Goudé devant la Cour pénale internationale (AP)

Charles Blé Goudé devant la Cour pénale internationale (AP)

L'audience durera jusqu'à jeudi, les juges devant décider si le dossier de l'accusation est assez solide pour justifier un procès.

Les juges de la Cour pénale internationale (CPI) ont commencé lundi à entendre les preuves dans le but de confirmer, ou non, les chefs d’inculpation dans l’affaire contre Charles Blé Goudé, un proche allié de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo. Le tribunal a inculpé Blé Goudé notamment de quatre chefs d’accusation de crimes contre l’humanité.

Blé Goudé, qui a été transféré à la CPI sur la base d’un mandat d’arrêt émis fin 2011, y a rejoint M. Gbagbo, qui attend son propre procès devant ce tribunal.

L'audience de confirmation des charges durera jusqu'à jeudi, les juges devant décider si le dossier de l'accusation est assez solide pour justifier un procès. Une décision doit être rendue dans les 60 jours.

M. Gbagbo avait nommé Blé Goudé, le chef de la milice des Jeunes patriotes, au poste de ministre de la Jeunesse en décembre 2010. Pour la CPI, il faisait donc partie du « cercle rapproché » de l’ex-président Gbagbo, et aurait trempé dans les attaques contre des civils considérés comme des partisans du président ivoirien, Alassane Ouattara.

Lorsque M. Ouattara avait été proclamé vainqueur de l’élection présidentielle de novembre 2010 en Côte d’Ivoire, M. Gbagbo avait refusé de quitter son poste. La crise politique qui s’en est ensuivie a coûté la vie à au moins 3.000 personnes.

Blé Goudé avait fui la Côte d’Ivoire vers le Ghana en 2011, avant d'être extradé par Accra vers son pays en 2013. Il a ensuite été transféré à la CPI.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG