Liens d'accessibilité

Coups de feu aux abords du palais présidentiel à Ouagadougou


Une vue de palais présidentiel à Ouagadougou

Une vue de palais présidentiel à Ouagadougou

La foule souhaite libérer le president et le Premier ministre de la transition, retenus prisonniers par des soldats du Régiment de sécurité présidentiel .

Des coups de feu ont été tirés mercredi soir par des soldats pour disperser les manifestants qui se rassemblaient près du Palais présidentiel à Ouagadougou où le président et le Premier ministre burkinabés étaient retenus par le Régiment de sécurité présidentielle (RSP), garde prétorienne de l'ex-président Blaise Compaoré, a constaté l'un des correspondants de VOA Afrique sur place.

Il n'était pas possible dans l'immédiat de savoir si ces coups de feu étaient à balles réelles ni s'ils ont fait des blessés parmi les plusieurs centaines de manifestants qui convergeaient vers le Palais pour protester contre le nouveau coup de force des militaires du RSP.

Quatre personnes sont encore prisonniers : le président de la transition, Michel Kafando, le Premier ministre Yacouba Isaac Zida, le ministre de la fonction publique, du travail et de la sécurité sociale, Pr Augustin Loada et le ministre de l’habitat de l’urbanisme Réné Bagoro.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG