Liens d'accessibilité

Coupe d'Italie/Demi-finales - L'AC Milan et la Juventus n'ont plus qu'à conclure



Paul Pogba de la Juventus ( C ) frappe le ballon lors de leur match contre l'AC Milan à Turin le 21 Avril 2013.

Paul Pogba de la Juventus ( C ) frappe le ballon lors de leur match contre l'AC Milan à Turin le 21 Avril 2013.

L'avantage pris au match aller devrait permettre à l'AC Milan et à la Juventus Turin de se qualifier sans trop de problèmes pour la finale de la Coupe d'Italie, respectivement mardi face à Alessandria (D3) et mercredi contre l'Inter Milan

Pour le Milan, la marge n'est pas grande, avec un succès 1-0 en demi-finale aller. Mais Alessandria évolue en Serie C, les Milanais seront à domicile et, surtout, ils sont en grande forme.

Encore vainqueurs ce week-end (1-0 face au Torino), les joueurs de Sinisa Mihajlovic restent sur neuf matches sans défaite (cinq succès et quatre nuls) et semblent avoir enfin trouvé confiance et équilibre après un début de saison chaotique.

Du coup, le technicien rossonero devrait faire un peu tourner et donner une nouvelle chance en tant que titulaire à Mario Balotelli, dont le deuxième séjour milanais se révèle pour l'instant un échec.

Le gardien Abbiati, les milieux José Mauri et Poli ou le latéral De Sciglio, autant d'éléments qui jouent peu actuellement, pourraient également débuter.

Le Français Jérémy Ménez est probablement encore un peu juste pour être titulaire, mais il devrait avoir du temps de jeu.

Dans l'autre demi-finale, la Juventus a creusé un gros écart dès le match aller en corrigeant l'Inter Milan 3-0.

Et ce n'est pas la rencontre de dimanche à Turin entre les deux équipes qui pourra donner à l'Inter des raisons d'y croire : la Juve s'est imposée 2-0 sans trembler un seul instant.

Compte tenu des nombreuses échéances qui attendent ses hommes entre course au scudetto et rêves d'exploit en Ligue des champions face au Bayern Munich (2-2 à l'aller à Turin), Massimiliano Allegri pourrait lui aussi être tenté de laisser certains joueurs au repos. Zaza, Asamoah ou Pereyra pourraient en profiter.

A défaut de qualification, l'Inter doit au moins retrouver très vite de l'allant et de l'efficacité.

La finale devrait se tenir le 21 ou le 22 mai. Mais le sélectionneur de l'équipe nationale Antonio Conte et la Fédération italienne souhaitent l'avancer d'une semaine pour laisser aux joueurs convoqués pour l'Euro-2016 une semaine de vacances supplémentaire.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG