Liens d'accessibilité

Coup d'envoi du 14e Salon international de l'artisanat au Burkina


Burkina Faso President Roch Marc Kabore leaves his swearing in ceremony in Ouagadougou

Burkina Faso President Roch Marc Kabore leaves his swearing in ceremony in Ouagadougou

Quelque 3.000 artisans venus de 25 pays africains exposent leurs produits au 14e Salon international de l'artisanat de Ouagadougou (Siao), un des grands rendez-vous de l'artisanat africain, qui s'est ouvert vendredi à Ouagadougou et se terminera le 6 novembre.

D'autres artisans venus de France, des Pays-Bas, d'Italie, du Pakistan et d'Inde participent également à ce salon qui se tient tous les deux ans sous le thème "Artisanat africain, entrepreneuriat féminin et protection sociale".

Le commissaire général du Siao, Dramane Tou, a déclaré que ce salon était "l'occasion donnée de magnifier l'Afrique qui construit, qui forge, qui répare, qui entretient, qui tisse, qui habille, qui alimente, qui désaltère, qui taille, qui tanne, qui sculpte, qui décore, et qui continuera à se battre, pour l'émergence de ses économies et le bien-être de ses populations".

Outre les visiteurs et acheteurs locaux, quelque 250 acheteurs professionnels venant d'Europe, des Etats-Unis, d'Asie, d'Australie participent à l'événement qui avait été annulé en 2014 du fait de l'épidémie d'Ebola qui sévissait dans certains pays ouest-africains (Liberia, Guinée, Sierra Leone) et dans une moindre mesure au Mali, voisin du Burkina, où quelques cas d'Ebola avaient été signalés.

"Nous devons nous féliciter de la tenue de ce Siao 2016 (...) Il était important que nous puissions l'organiser cette année non seulement pour encourager nos artisans et nos artisanes africains à poursuivre dans la créativité parce que l'artisanat participe à la création d'emplois et à la lutte contre la pauvreté", a indiqué le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré.

"Pour nous c'est une occasion d'inviter les Burkinabè et surtout ceux qui sont dans la ville de Ouagadougou d'en faire leur fête et d'en faire un succès", a-t-il dit alors qu'un énorme dispositif sécuritaire a été déployé dans et autour du site du salon.

Le Burkina Faso, pays sahélien pauvre d'Afrique de l'Ouest, est la cible des jihadistes depuis 2015. Ouagadougou notamment été touchée par une attaque qui avait fait 30 morts le 15 janvier 2016.

Le président Kaboré a d'autre part déploré la grève des médias publics qui n'a pas permis d'assurer la retransmission en direct de la cérémonie d'ouverture.

"L'objectif majeur du Siao est de rassembler (...) les meilleurs artisans du continent africain afin de leur assurer des débouchés sur les marchés nationaux et internationaux et leur permettre d'échanger leurs expériences", a indiqué le ministre burkinabè de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat, Stéphane Wenceslas Sanou, assurant que le salon se déroulera "tranquillement".

XS
SM
MD
LG