Liens d'accessibilité

Les Ivoiriens s'engagent pour le Grand Ménage d'Abidjan


Des membres de l'ONG IYF, ou "International Youth Fellowship" réalisent "le grand ménage" à Abidjan. (VOA/Narita Namasté)

Le "grand ménage", une campagne mensuelle contre l'insalubrité dans la capitale économique ivoirienne de "plus en plus sale" commencera le 7 mai. Mais déjà, dans certaines communes, les riverains s’organisent pour rendre leurs quartiers propres.

Le "Grand Ménage" d'Abidjan est donc annoncé et certains habitants de la capitale ont pris de l'avance pour commencer à nettoyer les ruelles. VOA Afrique s'est rendu dans le quartier de Treichville sur les avanues 6 et 11 pour rencontrer ces citoyens volontaires et comprendre leurs motivations.

Des familles entières aident à nettoyer Abidjan de ses ordures.
Des familles entières aident à nettoyer Abidjan de ses ordures.

En Côte d'Ivoire, comme partout dans les pays en développement, l'accès à l'assainissement représente un combat quotidien.

Dans la ville d’Abidjan où vivent plus de 5 millions d’âmes, l’insalubrité est renforcée par l'absence de système d'assainissement des eaux usées et des déchets solides. La population est inquiète comme l'imam Cheick Bakary Iman de la grande mosquée de Treichville.


L'insalubrité est devenue objet de critiques à Abidjan où elle constitue une réelle menace pour l'environnement et la santé. Le gouvernement ivoirien et les populations se sont engagés à transformer le visage de la capitale économique. A travers une campagne mensuelle contre l'insalubrité, des citoyens se sont engagés à redonner à Abidjan ses couleurs de perle de lagune à travers une vaste opération nommée "Le Grand Ménage".

Opération déjà commencée sur les avenues 11 et 6 dand le quartier de Treichvile où les riverains ont décidé de prendre leurs responsabilités pour vivre dans un environnement débarrassé de ses ordures.

Boto Jean-Roger, est adjoint au maire chargé de la salubrité de la commune de Treichville. L'un des principaux pricipaux problèmes était lié à la collecte et au transport des ordures. Il affirme que ces bénévoles de lutte contre l’insalubrité bénéficient de l’appui de la mairie en logistique et en encadrement.

Un habitant de Treichville, Kaba Diabagaté, accuse les opérateurs économiques de polluer leur environnement mais il reconnait toutefois que cette action collective devrait conduire à un meilleur environnement grâce à leurs engagements de nettoyer deux fois par mois leurs quartiers.


Les habitants de l’avenue 11 avec, à leur tête Keita Adama, veulent sensibiliser à ces actions de salubrité qui peuvent aller de nettoyage classique à l’embellissement des façades.

Cette initiative réveille des souvenirs chez Adja Kaba, la doyenne d'âge de Treichville, qui encourage ces actions citoyennes.

La ministre ivoirienne de la Salubrité et de l'Environnement, Anne Désiré Ouloto a annoncé récemment la fermeture de la décharge d’Akouédo située dans un quartier de la capitale économique ivoirienne. Une fermeture qui a déclenché de nombreux conflits entre riverains et les sociétés de collectes d’ordures.

Narita Namsaté à Abidjan - VOA Afrique

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG