Liens d'accessibilité

Côte d'Ivoire : Raphaël Dogbo, ex-ministre proche de Gbagbo, libéré après un an de prison


Un petit marché après les élections à Abidjan, en octobre 2015. (AP Photo/Schalk van Zuydam)

Un petit marché après les élections à Abidjan, en octobre 2015. (AP Photo/Schalk van Zuydam)

Il a été libéré car sa période de détention préventive couvre sa condamnation prononcée vendredi pour "atteinte à la sûreté nationale". Il avait été arrêté "dans des condition troubles" le 26 novembre 2014.

Raphaël Dogbo, un ancien ministre proche de l'ex-président Laurent Gbagbo, a été libéré samedi 5 décembre après plus d'un un an de détention qui couvre sa condamnation pour "atteinte à la sûreté nationale", a annoncé son avocat.

M. Dogbo, arrêté "dans des condition troubles" le 26 novembre 2014, a été condamné vendredi à "un an et sept jours (de prison) pour omission de dénoncer un plan de déstabilisation", a expliqué à l'AFP Me Félix Bobré.

Il a été remis en liberté car la période de détention préventive couvre la condamnation, a-t-il ajouté.

Raphaël Dogbo a été secrétaire d'Etat chargé des handicapés du dernier gouvernement Gbagbo, entre décembre 2010 et avril 2011, pendant la crise postélectorale ivoirienne qui s'est conclue par la chute de Laurent Gbagbo.

Gbagbo et Blé Gougé jugés à la CPI le 28 janvier

M. Gbagbo et son ex-chef de milice Charles Blé Goudé doivent être jugés le 28 janvier par la Cour pénale internationale à La Haye pour crimes contre l'humanité.

L'ex-président est poursuivi pour son rôle présumé dans la crise née de son refus de céder le pouvoir à Alassane Ouattara à l'issue de la présidentielle de 2010. Les violences ont fait plus de 3.000 morts en cinq mois.

Réélu pour un nouveau mandat de cinq ans, le président Ouattara a appelé, lors de son investiture début novembre, à la construction d'une "Côte d'Ivoire nouvelle", promettant de renforcer le processus de réconciliation, de mieux redistribuer les richesses et de rédiger une nouvelle Constitution.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG