Liens d'accessibilité

Côte d’Ivoire : Le chef de guerre "Tracteur" arrêté


Côte d’Ivoire lors du conflit

Côte d’Ivoire lors du conflit

L’un des chefs de guerre ivoiriens a été arrêté par les forces de sécurité vendredi matin à son domicile d'un quartier bourgeois d'Abidjan.

La police affirme que l’homme dont le vrai nom est Salif Traoré, a perdu un de ses proches, agé d’environ 30 ans, tué lors de l’opération.

Vingt-cinq autres personnes accompagnaient "Tracteur" dans sa maison du quartier bourgeois de Cocody au moment de l’assaut de la police.

Le cadavre de la victime, ensanglantée, était encore visible vendredi matin dans une petite remise à l'arrière de l'édifice, selon l'AFP.

Salif Traoré est considéré comme "l'un des acteurs principaux de l'insurrection d'Abidjan" durant les violences postélectorales de 2010-2011, qui ont fait plus de 3.000 morts, dont un grand nombre dans la capitale économique ivoirienne, a estimé une source sécuritaire.

Les partisans de "Tracteur" ont protesté quelques heures après son arrestation en tirant en l'air dans cette zone résidentielle. Mais l’armée ivoirienne et le Centre de coordination des décisions opérationnelles (CCDO), une unité d'élite, sont intervenus.

La police explique que « Tracteur » a plutôt été arrêté en relation avec l'incident d'Akouédo.

Mais ses partisans estiment que « Tracteur » n'est pas mêlé, ni de près, ni de loin à cela. Certains de ses partisans qui étaient en colère après l'arrestation, sont d’anciens combattants ayant permis l'accession au pouvoir du président Alassane Outtara.

M. Ouattara est arrivé au pouvoir en 2011 après cinq mois de violences postélectorales liées au refus de l'ex-président Laurent Gbagbo de reconnaître sa défaite.

Les rebelles ayant soutenu l'actuel chef de l'Etat ont pour certains intégré les forces de sécurité ivoiriennes, quand d'autres n'y ont pas été autorisés.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG