Liens d'accessibilité

Côte d'Ivoire : Obama soutient l'ONU et la France


Ivory Coast's incumbent President Laurent Gbagbo (file photo)

Ivory Coast's incumbent President Laurent Gbagbo (file photo)

Le président des États-Unis a déclaré soutenir « fermement » les actions entreprises par l'ONU et la France contre Laurent Gbagbo, qu'il a appelé à démissionner immédiatement.

« Je soutiens fermement le rôle que la force de maintien de la paix de l’ONU joue, en faisant respecter son mandat de protéger les civils, et je salue les actions des forces françaises qui soutiennent cette mission », a affirmé le président américain en déclarant « rester profondément inquiet de la situation sur le plan de la sécurité en Côte d'Ivoire ».

« C’est tragique, car la violence à laquelle nous assistons aurait pu être évitée si Laurent Gbagbo avait respecté les résultats de l’élection présidentielle de l’année dernière », a remarqué M.Obama, qui avait reconnu Alassane Ouattara comme vainqueur légitime de cette élection, à l’unisson de l’ONU et d’une grande partie de la communauté internationale.

« Pour mettre fin à cette violence et empêcher que le sang coule encore, l’ancien président Gbagbo doit démissionner immédiatement, et donner l`ordre à ceux qui combattent dans son camp de déposer les armes », a réclamé M. Obama.

Le dirigeant américain a aussi mentionné les allégations de massacre de civils commis la semaine dernière dans l’ouest de la Côte d’Ivoire, attribué aux partisans de M. Ouattara. « Les Etats-Unis se joignent à la communauté internationale pour exprimer leur profonde inquiétude au sujet d’informations sur des massacres dans l’ouest du pays, et les dangers auxquels sont confrontés des civils, en particulier les plus vulnérables », a prévenu M. Obama.

« Toutes les parties doivent faire preuve de retenue et respecter les droits des Ivoiriens, et je salue la promesse du président Ouattara de faire rendre des comptes à ceux qui ont attaqué des civils », a-t-il observé.

XS
SM
MD
LG