Liens d'accessibilité

Côte d'Ivoire : le procès de 14 soldats de la garde rapprochée de Gbagbo ouvert mais renvoyé à mardi


Un élément de la garde de Laurent Gbagbo pris en photo après la prise d'Abidjan par les hommes de Ouattara, le 11 avril 2011.

Un élément de la garde de Laurent Gbagbo pris en photo après la prise d'Abidjan par les hommes de Ouattara, le 11 avril 2011.

La juge du tribunal militaire d'Abidjan en charge du procès de 14 soldats de la garde a indiqué jeudi juste après l’ouverture que le renvoi est dû à un problème d'irrégularité par rapport aux grades du jury et des accusés.

Le procureur Francis Gabo s’est incliné à une exception soulevée par la défense et a admis que le lieutenant-colonel René Daleba, ex-médecin militaire de Laurent Gbagbo, ne devrait pas être jugé par des juges militaires d'un grade moins élevé.

Les 14 accusés comparaitrons mardi et seront jugés pour leur rôle dans la crise postélectorale de 2010-2011 en Côte d'Ivoire

Ce procès s’est ouvert deux jours après la condamnation de l’ex-première dame ivoirienne, Simone Gbagbo, à 20 ans de prison pour atteintes à la sureté de l’état, suite aux troubles postélectoraux qui ont fait 3.000 morts entre 2010 et 2011.

(L’information traitée dans cet article nous a été fournie par l’AFP).

XS
SM
MD
LG