Liens d'accessibilité

Côte d’Ivoire: le camp de Gbagbo au bord de l’implosion


De la gauche, l'ancienne première dame ivoirienne, Simone Gbagbo, l'ancien Premier ministre, Gilbert Ake N'Gbo, le chef du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N'Guessan, et le vice-président du FPI, Aboudramane Sangaré, au premier jour du procès de Mme Gbagbo, devant la Cour d'Assises d'Abidjan.

De la gauche, l'ancienne première dame ivoirienne, Simone Gbagbo, l'ancien Premier ministre, Gilbert Ake N'Gbo, le chef du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N'Guessan, et le vice-président du FPI, Aboudramane Sangaré, au premier jour du procès de Mme Gbagbo, devant la Cour d'Assises d'Abidjan.

C’est le déchirement au sein du Front populaire ivoirien (FPI), le principal parti d’opposition. Les opposants au président du FPI, Pascal Affi N’Guessan, ont déclaré jeudi l’ex-président Laurent Gbagbo nouveau président du parti.

Laurent Gbagbo, détenu par la CPI, a été déclaré jeudi "président" de son parti le FPI par un millier des partisans réunis en Congrès à Mama, son village natal dans l'ouest du pays. C'est le dernier épisode en date de la crise qui déchire la principale formation d'opposition.

D'Abijdan, César Etou, ancien directeur du journal "Notre Voie", proche du FPI en a parlé à la VOA.

Idriss Fall a aussi recueilli la réaction de Pascal Affi N'Guessan, président du Front Populaire Ivoirien actuellement en tournée dans la région de Bouaké.

XS
SM
MD
LG