Liens d'accessibilité

Copa America 2016 - Groupe B: Le Brésil prend les commandes


Neymar, photo datant du 13 juillet 2011. (AP Photo/Fernando Vergara)

Neymar, photo datant du 13 juillet 2011. (AP Photo/Fernando Vergara)

Le Brésil, accroché pour son entrée en lice par l'Equateur (0-0), a réagi avec éclat et pris les commandes du groupe B de la Copa America 2016 grâce à sa démonstration contre Haïti 7 à 1, mercredi.

Sans surprise, la Seleçao n'a pas tremblé face au Petit Poucet haïtien qui découvre la Copa America.

La sélection brésilienne ne s'est pas contentée d'empocher les trois points de la victoire, elle a boosté sa confiance.

Philippe Coutinho, présenté comme le dépositaire du jeu brésilien en l'absence de Neymar, préservé pour les JO-2016 de Rio, a marqué trois buts alors qu'il n'avait jusque là qu'un seul à son compteur personnel depuis ses débuts internationaux.

Sous l'impulsion de l'infatigable Dani Alves, auteur de deux passes décisives, le Brésil a fait souffrir la défense haïtienne pendant 90 minutes.

Autre bonne nouvelle pour Dunga, Gabriel, le phénomène de 19 ans, a contribué aussi à ce large succès moins d'un quart d'heure après son entrée en jeu.

"C'est une large victoire, mais il faut rester calme, car nous n'avons encore rien accompli", a prévenu Filipe Luis.

"Il fallait gagner ce match après notre nul de samedi dernier, il faut maintenant battre le Pérou", a-t-il ajouté.

Avec ses quatre points, le Brésil est le nouveau leader du groupe B, car l'Equateur et le Pérou se sont neutralisés 2 à 2.

Le Pérou menait pourtant 2 à 0 après treize minutes de jeu, mais l'Equateur a réagi par Enner Valencia (39) et Miler Bolanos (48).

Jeudi, le Mexique peut empocher son billet pour les quarts de finale s'il bat comme largement anticipé la Jamaïque.

L'Uruguay, dominé 3 à 1 par le Mexique dans son match inaugural, va disputer "une sorte de finale" contre le Venezuela, a prévenu son sélectionneur Oscar Tabarez, qui sera privé de nouveau de son buteur-vedette Luis Suarez.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG