Liens d'accessibilité

Contrairement à Obama, Dempsey n'exclut pas des troupes terrestres en Irak


Le chef d’Etat-major interarmes, le général Martin Dempsey, lors d’audiences publiques au Congrès (AP)

Le chef d’Etat-major interarmes, le général Martin Dempsey, lors d’audiences publiques au Congrès (AP)

Le chef d’Etat-major interarmes, le général Martin Dempsey, n’exclut pas le déploiement de troupes terrestres en Irak pour combattre les militants de l’Etat islamique (EI).

Intervenant lors d’audiences publiques au Congrès, le général Dempsey a déclaré que s’il venait à estimer que les conseillers militaires américains devraient accompagner les troupes irakiennes au front contre les insurgés, il le recommanderait au président Barack Obama.

La semaine dernière, M. Obama avait annoncé que les Etats-Unis allaient élargir leur lutte contre l’EI, mais ne se laisseraient pas « entrainer dans une autre guerre terrestre en Irak ».

Les dernières troupes terrestres américaines ont quitté l’Irak en 2011, sur ordre du président, après une guerre de près de neuf ans qui a permis de renverser Saddam Hussein. Mais, ces dernières semaines, Barack Obama a dépêché plus de 1.600 conseillers militaires américains pour épauler les forces irakiennes face à la progression des djihadistes de l’EI.

Les audiences du Congrès portent sur une requête pour armer et entrainer les rebelles syriens combattant à la fois le président Bachar el-Assad et l’EI.

XS
SM
MD
LG