Liens d'accessibilité

Congolais et Somaliens, réfugiés africains les plus accueillis aux Etats-Unis


Un enfant congolais a été adopté par une famille et arrive à l'aéroport international du Congo, le 11 novembre 2015.

Un enfant congolais a été adopté par une famille et arrive à l'aéroport international du Congo, le 11 novembre 2015.

Entre 2013 et 2015, le nombre de réfugiés de la RDC a plus que triplé selon un nouveau rapport publié par le Département de la défense américaine, ce qui fait des Congolais les réfugiés africains les plus accueillies aux Etats-Unis avec la Somalie.

Alors qu'en 2013, il n'était que 2 563, le nombre de réfugiés de la RDC est passé à 4 540, pour atteindre 7 876 en 2015 selon le rapport du département de la défense américaine.

En revanche, le nombre de Somaliens - qui était de près de 7 600 en 2013, puis 9 000 en 2014 et moins de 8 900 en 2015 - devrait baisser, compte tenu des décrets sur les immigrés, signé par Trump, qui visent plusieurs pays dont la Somalie.

Selon le Centre sur l'orientation culturelle, à cause des guerres successives et de l'instabilité dans le nord du pays, près de 470 000 Congolais ont cherché refuge dans d'autres pays (chiffre de 2012).

Le nombre le plus large de réfugiés se trouve en Ouganda, puis au Rwanda, la Tanzanie et le Burundi.

Les Congolais, 15e nationalité africain aux Etats-Unis

Dans un nouveau rapport du Pew Center, les Congolais arrivent à la 15e place des immigrés africains les plus accueillis aux Etats-Unis avec 34 000 personnes en 2015, arrivant loin derrière les Nigérians (327 000), ou au sein des pays francophones, après le Maroc (76 000) et le Cameroun (51 000).

Les immigrants africains de la région sub-saharienne sont les plus susceptibles d'entrer aux États-Unis par le biais du programme de visas de diversité - une loi adoptée en 1990 pour encourager l'immigration des pays sous-représentés.

Ce projet de loi visait initialement à augmenter le nombre d'Européens migrants vers les États-Unis, mais de nombreux Africains ont également bénéficié de cette initiative.

Les Africains nés à l'étranger viennent de tout le continent, mais les pays africains les plus représenté sont le Nigeria, l'Éthiopie, l'Égypte, le Ghana et le Kenya.

Ces cinq pays représentaient la moitié de la population africaine née à l'étranger aux États-Unis en 2015.

Les immigrants africains aux États-Unis sont plus susceptibles de s'installer dans le Sud (39%) ou dans le Nord-Est (25%) que dans le Midwest (18%) ou dans l'Ouest (17%), alors que le plus grand nombre d'immigrants africains Texas, New York, Californie, Maryland, New Jersey, le Massachusetts et la Virginie. Chacun de ces États abrite au moins 100 000 Africains nés à l'étranger.

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG