Liens d'accessibilité

Un avocat congolais dénonce une liste incomplète annonçant la libération de 24 prisonniers en RDC


Maître Jean Paul Lumbulumbu, à droite de la photo, lors de la cérémonie de la fin du deuil national le 18 août 2016 à Goma, RDC. (VOA/Charly Kasereka)

Maître Jean Paul Lumbulumbu, à droite de la photo, lors de la cérémonie de la fin du deuil national le 18 août 2016 à Goma, RDC. (VOA/Charly Kasereka)

L’annonce de la libération de prisonniers politique et d’opinion en République démocratique du Congo fait parler. L’opposition estime que les réels concernés n’ont pas été repris sur cette liste signée par le ministre de la Justice.

Sur le 24 noms inscrits sur cette fameuse liste, l'opposition affirme que seules 24 personnes étaient encore en prison.

Maître Jean Paul Lumbulubu est l'avocat de plusieurs de ceux qui leurs noms inscrits sur cette liste publiée par ministre de la Justice.

Les cas de deux opposant, Diomi Ndongala et Jean-Claude Muyambo doivent être pris en compte pour décrisper la situation politique en RDC selon lui.

Le correspondant de VOA Afrique, Charly Kasereka, est à Goma pour analyser la situation.

Maître Jean Paul Lumbulubu explique que la liste est erronée car les vrais concernés Diomi Ndongala et Jean-Claude Muyambo n’ont pas été considérés.

Pour Maître Jean Paul, il est très étonnant que certains militants du mouvement Lucha dont Juvin Kombi et ses neuf autres codétenus ont été libérés depuis mars dernier.

Le rassemblement, qui est aujourd’hui la plateforme, regroupant plusieurs grand partis politique de l’opposition en RDC, refuse de participer aux travaux préparatoires du dialogue convoqué par le président Kabila, si leurs recommandations ne sont pas encore prises en compte.

Dans leur communiqué du 20 août, cette plateforme appelle la population à observer une journée ville morte, ce mardi 23 août, sur toute l’étendue du pays.

XS
SM
MD
LG