Liens d'accessibilité

Washington condamne l'agression de journalistes de l'AFP et du Monde au Congo


Un soldat congolais assure la sécurité dans un bureau de vote lors de l'élection présidentielle du 20 mars 2016, à Brazzaville, Congo.

Un soldat congolais assure la sécurité dans un bureau de vote lors de l'élection présidentielle du 20 mars 2016, à Brazzaville, Congo.

Washington appelle le gouvernement congolais à assurer le respect des libertés d'expression, de rassemblement et de mouvement, réagissant à l’agression dont ont été l’objet des journalistes du journal Le Monde et de l'AFP qui couvraient l'élection présidentielle à Brazzaville.

La diplomatie américaine condamne explicitement l'agression dans un communiqué.

"Dans la foulée de l'agression le 23 mars de journalistes du Monde et de l'Agence France-Presse, nous appelons le gouvernement de la République du Congo à assurer le respect des libertés d'expression, de rassemblement et de mouvement", a écrit dans un communiqué le porte-parole du département d'Etat Mark Toner.

XS
SM
MD
LG