Liens d'accessibilité

Congo : Sassou Nguesso en campagne


Le président congolais Denis Sassou Nguesso

Le président congolais Denis Sassou Nguesso

Le président congolais Denis Sassou Nguesso semble lancé dans une véritable campagne électorale alors que la Constitution du Congo-Brazzaville lui interdit de briguer un nouveau mandat en 2016.

Depuis plusieurs mois, son compte Twitter, la radio-télévision publique congolaise et divers sites internet relaient des messages présentant le chef de l'État comme "l'homme de la situation", "l'apôtre de la paix", "l'artisan de la démocratie" ou encore le "bâtisseur infatigable", en allusion aux infrastructures réalisées dans le pays, en grande majorité par des entreprises chinoises.

Dans les rues de Brazzaville et d'autres villes du Congo, ce sont de grands panneaux d'affichage qui vantent le "travail" du président pour son peuple.

M. Sassou, 72 ans cette année, cumule plus de 32 ans à la tête du pays, et la Constitution lui interdit de briguer un nouveau mandat à la présidentielle programmée mi-2016.

Le 22 septembre, il a annoncé son intention de soumettre à référendum sous peu un projet de nouvelle Constitution qui ferait sauter les deux verrous l'empêchant de se représenter : la limitation à deux du nombre de mandats que peut exercer un chef de l'État, et l'âge maximal de 70 ans imposé aux candidats à la magistrature suprême.

Dimanche, l'opposition a mobilisé en masse contre ce qu'elle considère comme un "coup d'État constitutionnel", organisant sa plus grande manifestation depuis le retour au pouvoir de M. Sassou en 1997, à l'issue d'une violente guerre civile.

Avant cela, M. Sassou avait dirigé le Congo à l'époque du parti unique, de 1979 jusqu'aux élections pluralistes de 1992, qu'il avait perdues.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG