Liens d'accessibilité

Congo : un rival de Sassou convoqué par les services de sécurité avant la présidentielle


Brazzaville

Brazzaville

Un ancien chef d'état-major de l’armée congolaise et ex-conseiller du président Denis Sassou Nguesso qui s’est déclaré candidat à la présidentielle du 20 mars en République du Congo a été convoqué par les services de sécurité. Mais le motif de sa convocation n’a pas été précisé, selon ses collaborateurs.

Le général Jean-Marie Michel Mokoko, qui est l’un des candidats à la présidentielle du 20 mars en République du Congo, est récemment rentré au pays en provenance de la Centrafrique. Il a reçu une convocation des services de sécurité.

"Le général vient de recevoir une convocation de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), lui demandant de se présenter demain (vendredi) à 10h", a déclaré à l'AFP Anatole Limbongo Ngoka, président du comité de soutien à la candidature de M. Mokoko.

Selon ce document dont une copie a été transmise à l'AFP, le général Mokoko est convoqué sans plus de précisions "pour une affaire le [...] concernant", mais il "compte plutôt envoyer son avocat", a indiqué M. Limbongo.

Ancien chef d'état-major (1987-1993), le général Mokoko était jusqu'au début du mois de février le représentant spécial de la présidente de la Commission de l'Union africaine (UA) en Centrafrique et conseiller de M. Sassou Nguesso pour les questions de sécurité.

Il a annoncé sa candidature à la présidentielle contre M. Sassou Nguesso peu avant son retour à Brazzaville le 9 février, dans des conditions mouvementées.

Lui-même dit avoir été "caillassé" ce jour-là par des agents de la police à l'aéroport l'ayant contraint à quitter les lieux en toute hâte. L'organisation Reporters sans frontières (RSF) a dénoncé de son côté les violences policières subies, selon elle, par une dizaine de journalistes qui étaient venus l'attendre. La police a démenti en bloc ces accusations.

Depuis quelques jours circule sur internet une vidéo semblant vouloir mettre en cause le général dans une apparente tentative de coup d'État.

Avec AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG