Liens d'accessibilité

Congo : le premier tour de la présidentielle fixé au 20 mars


Denis Sassou Nguesso, président de la République du Congo

Denis Sassou Nguesso, président de la République du Congo

Sur décision du gouvernement, le premier tour de l’élection présidentielle a été avancé au 20 mars, au premier trimestre de l'année comme l'avait décidé le président congolais Denis Sassou Nguesso.

"Le conseil des ministres a décidé de convoquer le corps électoral le dimanche 20 mars 2016, pour le premier tour de l'élection du président de la République, sur toute l'étendue du territoire national", affirme le compte-rendu d'un conseil des ministres qui s'est tenu mercredi.

Le Congo s'est doté d'une nouvelle Constitution le 25 octobre lors d'un référendum boycotté par une grande partie de l'opposition. Selon cette constitution, la présidentielle devait avoir lieu en juillet.

S'adressant aux deux chambres du parlement réunies en congrès le 22 décembre, le président Sassou Nguesso avait toutefois indiqué que le conseil des ministres serait "amené à convoquer le corps électoral plus tôt que prévu, afin que l'élection présidentielle se tienne dans le courant du premier trimestre de l'année 2016".

Le gouvernement a soumis au parlement l'adoption d'une loi électorale qui prévoit, entre autres, la mise en place d'une Commission électorale nationale indépendante (CENI) qui figure parmi les "nombreuses exigences" de l'opposition.

La nouvelle constitution a fait sauter les deux verrous interdisant à M. Sassou Nguesso de briguer un troisième mandat présidentiel en 2016 : la limite d'âge et celle du nombre des mandats.

Âgé de 72 ans, M. Sassou Nguesso, qui a passé 31 ans à la tête du Congo, n'a toujours pas annoncé sa candidature pour la présidentielle, mais ses partisans ne s'en cachent pas.

Né en 1933, M. Sassou Nguesso a dirigé le Congo - petit pays d'Afrique centrale de 4,4 millions d'habitants dont le pétrole est la principale source de richesse - à l'époque du parti unique, de 1979 jusqu'aux élections pluralistes de 1992, qu'il a perdues. Il est revenu au pouvoir à la fin de la guerre civile en 1997 avant d'être élu président en 2002 et réélu en 2009.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG