Liens d'accessibilité

Congo-Brazza : l’opposition dans la rue dimanche pour dire non à un troisième mandat de Denis Sassou Nguesso


 Le président congolais Denis Sassou Nguesso et le président français François Hollande à Paris, le 6 décembre 2013. (AP Photo/Christophe Ena)

Le président congolais Denis Sassou Nguesso et le président français François Hollande à Paris, le 6 décembre 2013. (AP Photo/Christophe Ena)

Selon Guy-Romain Kinfoussia, le chef de l’UDR-Mwinda, les Congolais vont suivre l’exemple du Burkina Faso pour empêcher cela.

L’opposant congolais Guy-Romain Kinfoussia, président de l'Union pour la Démocratie et la République, dit que les gens vont descendre dans la rue ce dimanche pour contester un éventuel troisième mandat du président Denis Sassou Nguesso.

Le chef de l’UDR-Mwinda a déclaré que les Congolais vont suivre l’exemple du Burkina Faso, où la société civile et les syndicats ont joué un rôle clé pour empêcher Blaise Compaoré de briguer un troisième mandat, et fait en sorte que le coup d'Etat du 17 septembre ait échoué.

Selon la constitution de la République du Congo, le nombre de mandat présidentiel est limité à deux, et seuls les candidats âgés de moins de 71 sont éligibles.

Mardi, le président Denis Sassou Nguesso a annoncé un référendum pour modifier la constitution afin de briguer un nouveau mandat lors de l'élection de 2016.

Au micro d'Idriss Fall, Pierre Ngolo, secrétaire général du Parti Congolais du Travail (PCT - au pouvoir), a expliqué les raisons de cette annonce :

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG