Liens d'accessibilité

Collision entre un sous-marin nucléaire britannique et un cargo près de Gibraltar


Le sous-marin britannique HMS Upholder, maintenant détenue par le Canada et rebaptisé NCSM Chicoutimi. Photo non datée.

Le sous-marin britannique HMS Upholder, maintenant détenue par le Canada et rebaptisé NCSM Chicoutimi. Photo non datée.

Le réacteur nucléaire du sous-marin n’a pas été touché en dépit de quelques dégâts externes qu'il a subis dans la collision avec un cargo au large de ce petit territoire revendiqué par l'Espagne, a annoncé le ministère britannique de la Défense.

Le sous-marin nucléaire britannique devait faire une escale imprévue mercredi à Gibraltar à la suite à l’accident, selon un communiqué du ministère britannique de la Défense.

"Le sous-marin a subi quelques dommages externes mais son réacteur nucléaire n'a subi absolument aucun dommage et aucun membre de l'équipage n'a été blessé dans l'incident", précise le texte.

"Nous sommes en contact avec le cargo et les informations préliminaires sont qu'il n'y a pas subi de dommages", ajoute-t-il, sans autres précisions sur ce navire.

Le submersible, le HMS Ambush, était en plongée et faisait des exercices d'entraînement quand la collision s'est produite, mercredi après-midi.

Il devait ensuite se rendre à Gibraltar pour qu'il y soit procédé à des vérifications supplémentaires, toujours selon le ministère.

L'Espagne réclame depuis des décennies le retour sous sa souveraineté de Gibraltar, territoire rocheux de 7 km2 situé à l'extrême sud de la péninsule ibérique, qu'elle a cédé aux Britanniques en 1713.

L'Espagne a proposé une co-souveraineté sur Gibraltar après la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne qui permettrait aux habitants de continuer à profiter des avantages d'une citoyenneté de l'UE.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG