Liens d'accessibilité

Classement 2014 de la liberté de la presse de RSF: l’Afrique toujours à la traîne


Media.

Media.

En Afrique, conflits et menaces terroristes fragilisent la presse selon Reporters sans Frontières

La Finlande conserve son rang de meilleur élève dans le classement établi par Reporters Sans Frontières ( RSF) qui vient de paraître. Elle est talonnée, comme dans la dernière édition, par les Pays-Bas et la Norvège.

A l’extrême opposé, en queue de classement, le trio infernal réunit à nouveau le Turkménistan, la Corée du Nord et l’Érythrée, des pays où la liberté de la presse « est tout simplement inexistante », signale l’ONG qui, pour 2014, a pris en compte 180 pays contre 179 l’année dernière.


Le classement 2014 « souligne logiquement la corrélation négative entre un conflit – ouvert ou non déclaré – et la liberté d’information. »

L’ONG explique que, dans un contexte d’instabilité, « les médias sont des objectifs et des cibles stratégiques pour les groupes ou individus qui tentent de contrôler l’information ».

Pour RSF, « les chutes du Mali (122e) et de la République centrafricaine (109e) illustrent bien cette corrélation négative. »

Les guerres ouvertes ou intestines qui déstabilisent la République démocratique du Congo (151e), tout comme les actions de guérillas et de groupes terroristes en Somalie (176e) et au Nigeria (112e) « ne contribuent pas à améliorer leur classement », déplore l’ONG.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG