Liens d'accessibilité

Citigroup versera 7 milliards de dollars pour régler une plainte du gouvernement américain


(Photo AP)

(Photo AP)

L’une des plus grandes banques des États-Unis, Citigroup, a annoncé lundi qu’elle va verser une amende de 7 milliards de dollars au gouvernement américain pour mettre fin à une plainte concernant la vente de titres à haut risque de prêts bancaires, qui auraient contribué à déclencher la crise du logement en 2008.

Citigroup va payer 4 milliards de dollars au ministère de la Justice, 500 millions de dollars à un fonds d'assurance du gouvernement américain et à plusieurs gouvernements d'États de l’Union, et 2,5 milliards de dollars à un fonds d’aide aux propriétaires en difficulté qui ne parviennent plus à rembourser leurs prêts.

La banque a accordé des prêts à des emprunteurs à haut risque avant de procéder à la titrisation de ces prêts immobiliers toxiques.

Le gouvernement avait accusé Citigroup d’avoir induit en erreur les investisseurs sur la qualité de ces titres. Lorsque la bulle immobilière a éclaté, des millions de propriétaires se sont retrouvés en défaut de paiement, incapables de verser quoi que ce soit sur leurs hypothèques après avoir perdu leur emploi, alors que leurs maisons perdaient fréquemment jusqu’à la moitié de leur valeur.

Citigroup est la deuxième des grandes banques américaines à parvenir à un accord avec le gouvernement sur les titres hypothécaires toxiques qui ont contribué à la crise de 2008 - la plus grave depuis la Grande Dépression des années 1930. En 2013, JPMorgan Chase a payé une amende 13 milliards de dollars. A noter que le ministère de la Justice est toujours en négociations avec Bank of America.

XS
SM
MD
LG