Liens d'accessibilité

Décès de Pius Njawé : les circonstances de l’accident


Pius Djawe, défunt PDG de Free Media Group

Pius Djawe, défunt PDG de Free Media Group

« Il semblerait que le moteur de la voiture s’est arrêté. Lorsqu’une voiture perd son énergie alors que tout le trafic est lancé, les gens qui viennent derrière n’ont pas le temps de réagir », a dit Célestin Bedzigui.

On en sait un peu plus sur les circonstances de l’accident qui a coûté la vie à Pius Njawé, le patron du groupe de presse Free Media Group de Douala et directeur de publication du journal « le Messager. » M. Njawé a trouvé la mort, lundi, dans un accident de la route en Virginie, ici aux Etats-Unis. Il venait de participer, au cours du week-end, à la Convention nationale de la diaspora camerounaise (CAMDIAC 2010), à Washington.

Selon Célestin Bedzigui, le chairman de CAMDIAC 2010, Pius Njawé devait aller visiter sa fille en Virginie. « Quelqu’un s’est donc porté candidat pour le conduire. Et la personne est venue le chercher. Ils s’étaient mis en route », a-t-il dit, ajoutant que les deux voyageaient à bord d’une voiture Lexus de 1993.

« Il semblerait que le moteur de la voiture s’est arrêté. Lorsqu’une voiture perd son énergie alors que tout le trafic est lancé, les gens qui viennent derrière n’ont pas le temps de réagir », a dit Célestin Bedzigui.

« Si un tel shutdown est dû à une défaillance soit du système électrique de la voiture, ou bine du moteur, on n’a même pas le temps d’actionner – ou alors il ne fonctionne pas du tout – le système d’alerte des personnes qui vous suivent », a fait remarquer le patron de CAMDIAC 2010.

« La voiture se retrouvera immobilisée en pleine autoroute » et en pleine circulation, a dit M. Bedzigui, expliquant qu’un camion qui suivait a accroché le véhicule et « l’a trainé sur une centaine de mètres et plus. » Pius Njawé a été tué sur le coup.

Le corps devait être ramené dans la capitale américaine mercredi, et les modalités de l’enterrement feront l’objet d’une décision ultérieure.

XS
SM
MD
LG