Liens d'accessibilité

Cinquième journée de bombardements israéliens contre Gaza


Une frappe israélienne contre Gaza (Photo AP)

Une frappe israélienne contre Gaza (Photo AP)

Cinquième journée consécutive de bombardements israéliens mortels contre Gaza. Plus d’une centaine de Palestiniens ont péri ces derniers jours, les derniers ayant succombé durant la nuit. Côté palestinien, on chiffre le bilan à plus de 120 morts.

Le Hamas et d'autres militants ont tiré près de 700 roquettes sur Israël, mais jusqu'à présent, aucun Israélien n’a été tué, en grande partie grâce au mécanisme de défense de l’état hébreu - le Dôme de fer en partie financé par les Etats-Unis, qui protège contre les tirs.

Israël affirme avoir ciblé 1.000 sites dans la bande de Gaza et prévoir d’autres frappes. Les Palestiniens disent qu’une mosquée a été bombardée et réduite en ruines. Israël rétorquent que la mosquée servait à cacher des armes.

La haut-commissaire des Nations unies aux droits humains dit douter que l'opération militaire israélienne respecte le droit international qui interdit de cibler des civils. Navi Pillay a déclaré vendredi que l'ONU a reçu « des rapports profondément inquiétants », selon lesquelles la majorité des victimes seraient des civils, dont des femmes et des enfants, les frappes visant des habitations. Elle a appelé les parties prenantes à respecter leurs obligations de protéger les civils.

Israël souligne faire des efforts pour éviter les pertes parmi les civils, mais accuse le Hamas de se cacher dans des zones résidentielles.

Par ailleurs, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a lancé samedi une mise en garde contre l'escalade du conflit entre Israël et le Hamas, faisant valoir que le bilan humain à Gaza pourrait s'alourdir. Le Caire reste en contact avec Tel Aviv et le Hamas, a fait savoir un porte-parole de M. al-Sissi. Le président egyptien a conféré avec l'émissaire du Quartette pour le Proche-Orient Tony Blair, arrivé samedi au Caire pour des consultations sur la crise à Gaza.

De son côté, le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague, a annoncé samedi qu'il compte évoquer un cessez-le-feu à Gaza avec ses homologues américain, français et allemand en marge de la réunion sur le nucléaire iranien prévue dimanche à Vienne, en Autriche.



XS
SM
MD
LG