Liens d'accessibilité

Cinq migrants morts à cause de canots dégonflés en Méditerranée


Des migrants attendent pour descendre du bateau de la Royal Navy Ship HMS Enterprise dans un port sicilien, Italie, le 23 octobre 2016.

Des migrants attendent pour descendre du bateau de la Royal Navy Ship HMS Enterprise dans un port sicilien, Italie, le 23 octobre 2016.

Cinq migrants sont morts lundi, mais les secouristes redoutent des dizaines de disparus, à bord de deux canots pneumatiques partis de Libye qui se sont dégonflés, ont annoncé mardi les gardes-côtes italiens et une ONG.

Les gardes-côtes, qui coordonnent les secours au large de la Libye, ont confirmé à l'AFP avoir envoyé lundi au secours d'un canot en détresse un cargo qui a récupéré quinze personnes.

Mais les passeurs entassent le plus souvent sur ce type de canots entre 120 et 140 personnes, parfois même plus.

Les rescapés ont été transférés sur le navire Diciotto des gardes-côtes. "Ils sont maintenant en route vers Catane (Sicile) et pour le moment nous ne pouvons confirmer aucun autre chiffre", a expliqué un porte-parole à l'AFP.

L'ONU SOS Méditerranée a, en revanche, donné des détails sur le sort d'un autre canot en perdition, à bord duquel 114 migrants, dont trois enfants et 21 mineurs, ont été secourus lundi mais cinq sont morts et un autre porté disparu.

Prévenu lundi en fin de matinée par les gardes-côtes italiens, l'Aquarius de SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF) est arrivé vers 14H00 à hauteur du canot, déjà rempli d'eau et en partie dégonflé.

Les secouristes ont distribué tous les gilets et équipements flottants possibles, mais des migrants pris de panique ont commencé à se jeter à l'eau.

En s'approchant du canot, les secouristes ont repéré un enfant la tête dans l'eau et l'ont hissé sur leur vedette.

Ce petit Camerounais d'une dizaine d'années, qui avait inhalé des émanations de fuel et avalé de l'eau de mer, est resté inconscient pendant deux heures mais son état a pu être stabilisé et il a été évacué par hélicoptère.

"Cela a été une journée difficile pour toute l'équipe médicale, nous avons dû apporter des soins d'urgence à beaucoup de personnes en situation critique", a expliqué dans un communiqué Sarah Giles, médecin de MSF à bord.

Sur le pont de l'Aquarius, beaucoup de rescapés étaient traumatisés et en larmes. Certains étaient en hypothermie ou souffraient de graves brûlures dues au mélange de fuel et d'eau de mer.

"Personne ne devrait être soumis à de telles conditions", a déclaré dans le communiqué Mathias Menge, responsable des secouristes de SOS Méditerranée, en rappelant "l'impérieuse nécessité de maintenir un dispositif de recherche et de sauvetage pendant l'hiver".

Au total, plus de 2.300 migrants ont été secourus au large de la Libye depuis samedi, confirmant le rythme élevé des départs de Libye malgré la dégradation de la météo.

Depuis le 1er janvier, l'Italie a vu arriver quelque 167.000 personnes sur ses côtes, selon le ministère de l'Intérieur. Le chiffre dépasse déjà les 153.000 de l'an passé et s'approche des 170.000 de 2014.

Selon l'ONU, au moins 4.271 personnes sont mortes ou disparues cette année en tentant la traversée.

Avec AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG