Liens d'accessibilité

Cinq grandes banques sanctionnées pour manipulation de marché


UBS, parmi les cinq banques sanctionnées par les régulateurs américains et britanniques (AFP)

UBS, parmi les cinq banques sanctionnées par les régulateurs américains et britanniques (AFP)

Les amendes frappent Citibank et JPMorgan Chase aux États-Unis, la Royal Bank of Scotland, HSBC Bank de Grande-Bretagne et le géant suisse UBS.

Les autorités régulatrices américaines et britanniques ont annoncé mercredi des amendes de près de 3,5 milliards de dollars au total, contre cinq banques internationales. Elles sont accusées d'avoir manipulé le marché des changes ces dernières années. Ces banques avaient déjà été sanctionnées dans le scandale de malversations autour du taux interbancaire Libor.

Les amendes frappent Citibank et JPMorgan Chase aux États-Unis, la Royal Bank of Scotland, HSBC Bank de Grande-Bretagne et le géant suisse UBS.

Martin Wheatley, chef de l'autorité de conduite financière du Royaume-Uni (FCA), a estimé publiquement que les banques étaient davantage préoccupées par leurs profits que les intérêts de leurs clients.

« Les opérateurs … ont manipulé le marché, ou ont tenté de manipuler le marché, et abusé de la confiance, à mon avis, du public et certainement de nous, en tant que régulateurs », a dit M. Wheatley.

Entre le début de 2008 et la fin de 2013, les cinq banques n’ont ni suffisamment formé, ni adéquatement supervisé leurs traders en devises étrangères, leur permettant de partager des informations et de manipuler les taux de change.

XS
SM
MD
LG