Liens d'accessibilité

CICR: la crise humanitaire en RCA, toujours préoccupante


Des personnes déplacées à l'aéroport de Bangui, Dec. 13, 2013.

Des personnes déplacées à l'aéroport de Bangui, Dec. 13, 2013.

Le Conseil de paix et de sécurité de l'Union Africaine doit agir de toute urgence et clarifier ses plans de déploiement de la nouvelle mission de maintien de la paix menée par l'Afrique en République Centrafricaine, a déclaré jeudi Amnesty International, qui s’inquiète de la spirale de la violence à Bangui et dans le reste de la Centrafrique.


Entre-temps, sur le terrain, le Comité International de la Croix-Rouge (CICR) coordonne son action avec les autres ONGs pour répondre aux besoins les plus urgents de la population. Selon Nadia Dibsy, du CICR à Bangui, la question des personnes déplacées reste un des principaux soucis des humanitaires, du fait de leur nombre et de leurs besoins. La peur les empêche pour l’instant d’envisager un retour dans leurs foyers.

Les humanitaires sur place redoublent d’efforts pour maximiser la portée des secours, a noté Mme Dibsy. Ils renouvellent leurs appels pour que les parties au conflit permettent au personnel médical et humanitaire de faire son travail, notamment en ce qui concerne l’évacuation et le traitement des blessés. Ils ont éaglement appelé au respect des installations médicales.
XS
SM
MD
LG