Liens d'accessibilité

Etats-Unis : Le "parrain du Go-Go" est décédé


Chuck Brown (archives)

Chuck Brown (archives)

Washington DC, grâce à Chuck Brown, peut se vanter d’avoir inventé son propre genre musical

Le chanteur et guitariste Chuck Brown, décédé cette semaine à l’âge de 75 est souvent appelé « le parrain du Go-Go ».

“Bustin’ Loose” – le morceau qui illustrera à jamais cette musique - passera, en 1978, quatre semaines au sommet du billboard des « singles » R&B.

Washington DC, grâce à Chuck Brown, peut se vanter d’avoir inventé son propre genre musical. D’aucuns considèrent le Go-Go comme du “Funk”, mais Chuck Brown, lui-même, reconnaît qu’il avait réussi ici une symbiose de différents genres, dont le Funk bien sûr d’un James Brown « le parrain de la Soul », le Jazz, le blues, le R&B et les rythmes d’Afrique et de la Caraibe.

Quelle que soit la recette du Go-Go, et quel que fût alors le succès du disco à travers les Etats-Unis dans les années 70, Chuck Brown restait « roi » à Washington avec son Go-Go. Soutenu par une percussion du diable, Chuck tenait en haleine la foule de danseurs dans des salles combles, jouant non-stop, et échangeant plaisanteries et exhortations avec ses fans.

Chuck Brown lui-même expliquait qu’on appelait sa musique « go-go », parce qu’elle « goes and goes », en d’autres termes, elle ne prenait jamais fin… C’est peut-être là la raison pour laquelle cette musique n’avait pas le succès qu’elle méritait ailleurs.

XS
SM
MD
LG