Liens d'accessibilité

La Juventus au dessus de la mêlée en Italie


Alvaro Morata de la Juventus de Turin célèbre son but avec ses coéquipiers à Berlin en aout 2015.

Alvaro Morata de la Juventus de Turin célèbre son but avec ses coéquipiers à Berlin en aout 2015.

Solidement installée en tête du championnat d'Italie, la Juventus Turin se déplace dimanche sur le terrain du Genoa lors de la 14e journée, qui voit aussi se poursuivre la belle bataille engagée pour les places européennes.

La Juventus ne joue pas très bien, la Juventus ne séduit pas vraiment et comme toujours, la Juventus n'y accorde aucune importance. La Juventus gagne et il n'y a que ça qui compte pour elle.

Sept points d'avance en Serie A, la première place de son groupe de Ligue des Champions quasi-assurée après son succès mardi à Séville: le bilan des trois premiers mois de la saison est éloquent malgré de nombreuses blessures et des réglages encore approximatifs.

Dimanche à Gênes, Massimiliano Allegri sera ainsi toujours privé de Dybala et Barzagli, alors que Benatia et Higuain sont très incertains et que Marchisio et Chiellini manquent de rythme.

La possible absence de Higuain pourrait profiter au très jeune Moise Kean. Premier joueur né en 2000 à évoluer en Serie A et en Ligue des Champions, l'attaquant pourrait être titularisé face au Genoa, équipe fragile qui n'a pris qu'un point et encaissé sept buts lors des trois derniers matches.

"Il est en progrès. Il a eu des hauts et des bas, ce qui est normal pour un jeune joueur, mais il revient bien après avoir dépensé un peu trop d'énergie mentale", a déclaré Allegri.

Les Romains avec un oeil sur le derby

Dans une semaine, le 4 décembre, Rome s'arrêtera pendant quelques heures car il y a "le" derby entre la Roma et la Lazio au programme. Les deux équipes jouent bien et sont en haut de classement, alors ce match vaudra très cher.

En attendant, et même si ça n'est pas simple, l'équipe de Luciano Spalletti et celle de Simone Inzaghi doivent se concentrer sur la 14e journée et ses affiches moins excitantes.

Mais à défaut du frisson du derby, les matches de ce week-end pourraient permettre aux deux équipes de la capitale de s'installer sur une bonne dynamique et de prendre trois points précieux avant le grand rendez-vous.

La Roma, toujours deuxième malgré sa défaite de la semaine dernière contre l'Atalanta Bergame, recevra ainsi le relégable Pescara (18e), qui reste sur cinq défaites d'affilée.

La Lazio (4e), forte de ses 10 points pris lors des quatre dernières journées, sera elle aussi nettement favorite sur le terrain de Palerme. Les Siciliens sont en effet également relégables (19e) et ont perdu leurs six derniers matches.

Se faire une place

Derrière l'intouchable Juve, les places valent cher, sept équipes se tenant en quatre points, de la Roma (2e) au Torino (7e).

Après avoir été tenu en échec dans le derby contre l'Inter la semaine dernière, l'AC Milan défendra sa troisième place dès samedi sur la pelouse d'Empoli, seulement 17e mais où les rossoneri ne se sont plus imposés depuis la saison 2007-2008.

L'Atalanta Bergame (5e), l'équipe la plus en forme du moment avec sept victoires et un nul en huit sorties, tentera de conserver sa superbe dynamique sur le terrain de Bologne (13e).

Pour Naples (6e) et le Torino (7e), il s'agira surtout de ne pas se laisser décrocher. Décevante mercredi en C1 face au Dynamo Kiev (0-0), l'équipe de Maurizio Sarri recevra Sassuolo (16e) lundi.

Samedi, le "Toro" accueillera pour sa part le Chievo Vérone (10e). Sinisa Mihajlovic attend toujours beaucoup de son attaquant Belotti, sensation italienne du début de saison avec ses 10 buts.

Avec AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG