Liens d'accessibilité

Une école primaire impose les cours de golf dans ses programmes en Chine


Tiger Woods de l' US tees off sur le 15e trou lors de la première manche du Championnat d'Abu Dhabi à l' Abu Dhabi Golf Club 26 Janvier 2012. REUTERS / Nikhil Monteiro ( EMIRATS ARABES UNIS - Tags: SPORT GOLF )

Tiger Woods de l' US tees off sur le 15e trou lors de la première manche du Championnat d'Abu Dhabi à l' Abu Dhabi Golf Club 26 Janvier 2012. REUTERS / Nikhil Monteiro ( EMIRATS ARABES UNIS - Tags: SPORT GOLF )

Une école primaire chinoisea l'espoir de populariser ce sport, controversé dans un pays où il est parfois décrié pour sa pratique par les élites fortunées.

Quelque 400 élèves de l'Ecole expérimentale des Langues étrangères de Shanghai vont devoir travailler leur "swing" chaque semaine, selon le quotidien China Daily.

"Le golf n'est pas un sport élitiste réservé aux riches. Il peut être populaire et accessible à tous", a déclaré Xia Haiping, le directeur de l'école, cité par le journal.

Le Parti communiste chinois (PCC) au pouvoir entretient une relation ambivalente avec ce sport.

Les terrains sont souvent perçus comme des lieux fermés symboles de la collusion entre élites économiques et hommes politiques, et le PCC, dans le cadre d'une vaste campagne anticorruption, a interdit l'an passé à ses membres d'accepter les invitations à jouer.

Mais la dimension sportive du golf est promue et le pays se vante désormais d'avoir des parcours de classe mondiale et d'envoyer ses jeunes éléments les plus doués dans les meilleures académies américaines.

A l'école shanghaïenne, les leçons de golf sont obligatoires depuis février pour les élèves de 7 et 8 ans, selon son site internet.

Si l'établissement est la première école primaire publique à imposer ce type de cours d'après le China Daily, des écoles privées ont déjà mis en place des mesures similaires.

"Les élèves sont désormais tous plutôt tournés vers l'étranger. Mais les simples aptitudes aux langues ne suffisent pas... Le golf est un atout social important", a déclaré le directeur Xia Haiping au média chinois The Paper.

Si un nombre croissant de golfeurs chinois deviennent professionnels, les frais d'inscription exhorbitants demandés par les clubs réservent la pratique du sport à une infime fraction de la population.

Selon la société de gestion sportive Forward Group, citée par The Paper, quelque 390.000 personnes ont joué au golf au moins huit fois l'an passé en Chine, un chiffre en baisse par rapport à 2014 (410.000).

Avec AFP

XS
SM
MD
LG